Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Affaire « la CNC attaquée à Korhogo »: Le RDR et les « Affidés » se ridiculisent

L'Afrique en mouvement - Afrik53.com : Infos 7J/7 le Mardi 18 Août 2015 à 05:52 | Lu 550 fois



Dans un post sur les réseaux sociaux, un certain Koné Laciné, pro-Affi et paré dans une chemise à l’effigie de son nouveau mentor, a pris sur lui de vouloir voler au secours du RDR dans la barbarie perpétrée par ses militants contre un meeting de la CNC à Korhogo. Pour Koné Laciné, aucun meeting n’a été perturbé à Korhogo, ce samedi 15 août 2015. Ni par le RDR, ni par les pro-Affi. Extraits de sa pathétique narration des évènements : « …Vers 9h, ils m’informent qu’on vient de faire descendre des bâches d’un camion, donc sûrement le meeting va bientôt commencer, 15 mn plus tard Abou Mapiechon SN chargé du poro dans le Secrétariat Général des Gbagbo ou Rien arrive sur les lieux. 20 mn plus tard arrivent sur les lieux les camarades samba david, Marie Odette Lorougnon Gnabry.


Pas de militants FPI en vu mais seuls ceux que nous avons envoyés pour nous rendre compte. Vers 9h45, un autre groupe de personnes envoient sur les lieux des bâches. Vers 10h je suis appelé par le camarade Eco qui est le directeur de cabinet du SN Coulibaly Lanzeni et DDC du président Affi pour me demander de faire quitter les camarades que j’ai envoyés sur les lieux raisons avancées le meeting ne nous concerne pas. Vers, 10h15 le camarade wanna Yves fédéral de Dikodougou, DLc du candidat Affi à Guimbe et le camarade Eco arrivent sur les lieux au même moment que soro kelefoa, l’homme de l’appel de mama qui vient Vers eux et les trois échangent.

Et kelefoa leur dit que Amadou gon dit qu’il a un meeting là à 15h et le meeting de la CNC était prévu pour 8h et devait finir au plus grand tard à 14h . Et là, kelefoa est abordé par le journaliste de soir info. Après, la délégation de la CNC retourne à l’hôtel. Aucun militant CNC n’était sur les lieux sauf la délégation. Pas de vandalisme ». Le jeune Affidé a fait ce post, dit-il, pour inviter les victimes de la barbarie du samedi à « éviter de mettre en danger les pauvres militants Fpi de Korhogo ». Mais pourquoi Koné Laciné tremble-t-il tant face à des militants RDR si « paisibles » qui n’ont rien fait ?

La réponse se trouve, en vérité dans la déclaration officielle sur RDR sur les évènements du week-end écoulé à Korhogo. « Meeting de la CNC avorté à Korhogo : Le RDR n’est mêlé ni de près ni de loin de cette situation ». C’est sous ce titre que Joël N’Guessan, le truculent Secrétaire général adjoint chargé de la Communication et Porte-parole du RDR, a pondu un communiqué pour tenter de nier la barbarie des militants de son parti contre le meeting programmé à Korhogo, le samedi dernier,

par le regroupement de l’opposition présidé par Charles Konan Banny, candidat déclaré à la présidentielle d’octobre 2015( ?). Dans son communiqué, le Porte-parole du parti d’Alassane Dramane Ouattara a, au moins, l’honnêteté de reconnaître, officiellement, que le meeting de la CNC a été attaquée. Mais très maladroitement, Joël N’Guessan se jette dans le ridicule, comme à son habitude : « À la vérité, écrit-il, ce sont les dissensions internes au Front Populaire Ivoirien (luttes entre les pro-Affi et les pro-Sangaré) qui ont occasionné la perturbation du meeting de la CNC à Korhogo. Le RDR n’est mêlé ni de près ni de loin de cette situation ».

Pour rappel, une délégation de la CNC, regroupement de l’opposition conduite par Marie Odette Lorougnon (FPI) et Samba David (Société civile) a été sauvagement attaquée à Korhogo, à 700 km d’Abidjan au Nord de la Côte d’Ivoire. Cette délégation a été envoyée dans le cadre d’un meeting qui devait se tenir, ce samedi 15 août 2015, dans cette ville, fief d’Alassane Dramane Ouattara.

Les premières informations reçues ont fait état de blessés graves et d’importants dégâts matériels. La délégation de la CNC attaquée a accusé Amadou Gon Coulibaly, Secrétaire général de la présidence de la République, directeur de campagne d’Alassane Dramane Ouattara pour le compte du Rassemblement des Républicains, effectivement présent dans la ville au moment des faits.

Pour la direction nationale de la CNC, « par cette attaque contre la délégation de l’opposition à Korhogo, chez Alassane Dramane Ouattara, le régime installée par les armes vient d’envoyer un message très fort au monde entier, à moins de trois mois de la présidentielle : les partisans de Ouattara ne sont pas prêts pour l’organisation d’un scrutin libre en Côte d’Ivoire. Ils sont plutôt prêts pour reprendre leur jeu favori, c’est-à-dire tuer ! ». Ces propos ont dû toucher là où ça fait le plus mal. D’où les réactions désordonnées du RDR et de ses nouvelles recrues pro-Affi.


Une correspondance particulière


Afrik53.com : Infos 7J/7
Mardi 18 Août 2015
Vu (s) 550 fois


Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !