Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Affaire bombardement du camp français de Bouaké en 2004 : Vers le blanchiment de Gbagbo

L'Afrique en mouvement - Afrik53.com : Infos 7J/7 le Mercredi 4 Mai 2016 à 07:27 | Lu 1373 fois

Le 6 novembre 2004, l’armée ivoirienne bombarde un camp français de la force Licorne à Bouaké. Bilan : neuf soldats français et un Américain sont tués, 38 personnes blessées. A la suite de ce bombardement, tous les avions sukhoï immobilisés au sol ont été détruits par l’armée française en Côte d’Ivoire (la force Licorne), conduite en son temps par le général Henri Poncet.



Après plus d’une dizaine d’année d’instruction du dossier, Radio France Internationale (Rfi) revient dans une série d’émissions sur cet épisode tragique de l’histoire de la Côte d’Ivoire.

Selon Me Jean Balan, L’avocat de la plupart des parties civiles qui travaille depuis lors sur le dossier, « Le bâtiment visé était fermé. C’était la seule et unique fois. Jusqu’à aujourd’hui, on ne sait pas qui a donné l’ordre. C’est ça qui a commencé à me faire réfléchir ».

L’homme de droit est persuadé que ce bâtiment a été fermé de façon préventive pour qu’il n’y ait pas de victimes. Pour lui « l’idée était de faire bombarder un bâtiment vide du camp français afin de pousser Gbagbo dehors. Cela devait servir de prétexte pour le destituer. Les morts n’étaient pas prévus. La manipulation a tourné à la bavure », révèle Me Jean Balan

Poursuivant son analyse, l’avocat s’étonne du fait que les corps des victimes n’aient pas été autopsiés. Or, dans une affaire d’assassinat, l’autopsie est obligatoire.

Concédant aux autorités française en charge de l’enquête le faite que l’autopsie ne se soit pas faite en Côte d’Ivoire car « on peut comprendre l’émotion des militaires sur place ». Mais l’homme de droit s’étonne qu’une fois à Paris cette opération ne se soit pas faite.

« On s’est alors rendu compte que les militaires avaient été enterrés " comme des chiens ", les vêtements déchirés, couverts de sang, sans lavement post mortem, relève Jean Balan. Pour lui, le sort réservé aux dépouilles démontre un empressement, comme si toute preuve devait disparaitre très vite. »

Mais pour le général Poncet, faire l’autopsie en ce moment n’était pas sa priorité : « Qu’aurait démontré l’autopsie ? Que les victimes avaient été tuées par les avions ivoiriens… Il faut comprendre que sur le moment, la priorité a été donnée au rapatriement des blessés…à l’évacuation des expatriés », s’est-il justifié.

Dans le même temps, le général Renaud de Malaussène, numéro 2 de Licorne à partir de janvier 2005 estime que « Ne pas faire d’autopsie, c’est contraire à l'éthique du soldat. Dans l’armée, on respecte nos morts. Pourquoi ne pas les autopsier ? Peut-être pour être sûr que personne ne puisse démontrer que ce ne sont pas les avions de Gbagbo qui ont tué les soldats français ?, s’est interrogé le second de Henri Poncet.

« On a voulu s’assurer qu’aucune autre trace venant d’une autre munition puisse être retrouvée. Sinon, toute la légitimité du plan initial, qui était de destituer Gbagbo, s’effondrait », a enfoncé Maître Balan.

En attendant la fin de l’enquête sur ce dossier pour savoir les tenants et les aboutissants de cette affaire, la radio mondiale a mis le pied dans le plat et permet aux ivoiriens de se faire une idée de l’événement en question.



Lambert Kouamé
imatin.net

Afrik53.com : Infos 7J/7
Mercredi 4 Mai 2016
Vu (s) 1373 fois


Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !