Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Affaire « Simone Gbagbo » : Ce que la Cpi a décidé

le Lundi 18 Novembre 2013 à 04:54 | Lu 1912 fois

Les juges de la Chambre préliminaire 1 ont décidé que la Côte d'Ivoire pouvait reporter le transfèrement de l'ex-première dame Simone Ehivet Gbagbo réclamée par la Cour pénale internationale.



En septembre 2013, Abidjan avait opposé à la juridiction un refus de lui remettre Simone Gbagbo, suspectée à l'instar de son époux, de crimes contre l'humanité dans les violences post-électorales en Côte d'Ivoire, entre décembre 2010 et avril 2011.

Les juges ont estimé, dans un arrêt rendu le 15 novembre 2013, que les autorités ivoiriennes pouvaient reporter l’exécution de la demande de remise de Mme Gbagbo dans l’attente d’une décision finale sur l’exception d’irrecevabilité. Les magistrats ont, toutefois, précisé que « ce report » était provisoire et que le mandat d'arrêt contre l'ex-première dame restait en vigueur. Le communiqué de l'Unité des affaires publiques de la Cpi, sur cette dernière décision des juges, est sans équivoque : le report de la remise du suspect n’affecte en aucune manière l’obligation de la Côte d’Ivoire de continuer à coopérer avec la Cour.

Dans leur décision mise en ligne sur le site de la Cpi, les juges de la Chambre préliminaire 1, ont demandé au Procureur, à la Défense ainsi qu'aux représentants légaux des victimes de soumettre leurs observations écrites sur l’exception d’irrecevabilité soulevée par la Côte d’Ivoire au plus tard le 13 janvier 2014.

Les avocats français de la Côte d'Ivoire, Jean-Pierre Mignard et Jean-Paul Benoît, avaient introduit le 1er Octobre 2013, une requête auprès de la Cpi, lui demandant de « dire et de juger que l'affaire Le Procureur c. Simone Gbagbo est irrecevable en application des dispositions de l'article 17 du statut de Rome de la Cour pénale internationale ». Les avocats ont dit la Côte d'Ivoire « parfaitement capable de juger Simone Gbagbo » déjà poursuivie devant les tribunaux de son pays. Ils avaient encore signifié que les autorités ivoiriennes n'ont manifesté « aucun manque de volonté » pour juger l'ex-première dame.

La décision de la Chambre préliminaire 1 en date du 15 novembre 2013 est une réponse en demi-teinte à la Côte d'Ivoire : si les juges relâchent un tantinet la pression sur les autorités en autorisant un report du transfèrement, ils soutiennent, dans le même temps, que le mandat d'arrêt émis contre Simone Gbagbo demeure en vigueur.

Rappelons que c'est le 22 novembre 2012 que la Chambre préliminaire 1 de la Cpi a levé les scellés sur le mandat d’arrêt émis initialement à l’encontre de Simone Gbagbo, le 29 février 2012.

Kisselminan COULIBALY
Soir Info

Lundi 18 Novembre 2013
Vu (s) 1912 fois



1.Posté par DAVID le 19/11/2013 07:22 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
VOUS , VOUS FOUTEZ DE VOUS MÈME.

2.Posté par ADEDE le 19/11/2013 18:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Vous pensez vos gesticulations nous intéressent. Sortez les mandats d'arrêts préparés pour l'autre camp Bande de cochons.

3.Posté par Labi le 19/11/2013 23:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Voila ce qu'on devient quand on met PROFIT MATERIEL au devant des êtres humains. Bête. On laisse les coupables et poursuit les non-coupables. Quoique vous fassiez, sachez que vous avez affaire a une nouvelle génération qui ne tolérera pas de bêtises.

Time for everyone to do the right thing for the sake of humanity

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !