Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Affaire Michel Gbagbo – La réaction du mouvement « Génération Guillaume Soro »

le Mercredi 6 Mars 2013 à 00:35 | Lu 1220 fois



Affaire Michel Gbagbo – La réaction du mouvement « Génération Guillaume Soro »
Camara Métan Moussa réagit : « Il s’agit d’une conspiration politique »

Le président du mouvement « Génération Guillaume Soro », Camara Métan Moussa a déclaré, ce matin à Abidjan qu’il « s’agit ni plus, ni moins d’une conspiration politique à d’autres visées qui ne saurait prendre forme ». Cette annonce fait suite à l’instruction de la plainte de Michel Gbagbo, déposé par un juge français. Ce dernier a été chargé d’instruire la plainte pour « enlèvement, séquestration, traitements inhumains et dégradants », déposée en juin 2012 par Michel Gbagbo, fils de l’ex-président ivoirien Laurent Gbagbo. L’annonce a été faite, lundi 4 mars par son avocate, Maître Habiba Touré.

Pour le président du mouvement « Génération Guillaume Soro », il y a lieu de recadrer le débat en le situant dans son « contexte ». « A cette époque, alors Premier ministre et ministre de la Défense il a conduit une offensive militaire en accord avec le grand commandement des forces républicaines, en vue de libérer tous les symboles de l’Etat illégalement occupés par l’ex-régime », a-t-il déclaré. A l’en croire, Guillaume Soro a agi en tant qu’ « autorité légitime » d’un gouvernement reconnue par la communauté internationale.

Par ailleurs, le mouvement qui reconnait que le président de l’Assemblée nationale n’a pas « encore obtenu de convocation » demeure « serein et vigilant et reste mobilisé ». « L’arrestation de M. Michel Gbagbo à la résidence de son père et sur qui pèse d’éventuels chefs d’accusations ne saurait pour notre part constituer le soit disant bourreau de Michel Gbagbo », a martelé Camara Métan Moussa.

Michel Gbagbo est détenu en Côte d’Ivoire depuis près de deux ans, en attente d’un jugement.
Michel Gbagbo, 43 ans, possède aussi la nationalité française. Il est le fils de Laurent Gbagbo et de la Française Jacqueline Chamois. Il avait été arrêté, avec son père et d’autres proches de la famille, le 11 avril 2011, à Abidjan, au moment de la chute de l’ancien chef de l’Etat ivoirien.

Mercredi 6 Mars 2013
Vu (s) 1220 fois



1.Posté par QUICONQUE le 06/03/2013 09:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L'existence de ce mouvement de soution prouve que la jeunesse ivoirienne a perdu tout repère au point qu'elle adule un rebelle, responsable de la mort de milliers de personnes, de destructions importantes et de destabilisation du pays. Cela est très dommage. de plus, cette jeunesse désorientée ne sait même plus faire la différence entre une présomption de culpabilité et une simple filiation.
Michel a été arrêté "parce qu'il est le fils de son père", d'après les dires de Mr AHOUSSOU Jeannot. C'est totalement stupide et illégal. Ceux qui soutiennet une telle cause le sont encore plus.

2.Posté par DJAFOUL le 06/03/2013 10:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
vraiment c'est désolant. le nom de leur président en dit déjà long vraiment Mme le PROCUREUR toi qui parlait de "gouverner avec sa famille" à OOPA là voici un bon exemple ici au pays sous l'ère ADO CHIEN POURRI

3.Posté par TCHEDJOUGOU OUATTARA le 06/03/2013 11:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mon frère Camara Métan Moussa, lorsqu'on ne comprend pas bien la langue de Molière, ça devient mortel.

Est-ce qu'on t'a dit que ton "model" de Soro a fait quelque chose à Michel GBAGBO ?

Ah ! Oui, je comprends. Dans votre justice des vainqueurs, tous ceux qui sont poursuivis sont réputés coupables. Tu as raison mon pauvre Moussa.

Tu ignores le bon fonctionnement de la Justice. Soro est le chef rebelle. Il ne nie pas, et ne le niera jamais.

Pendant la crise post-électorale, le monde entier l'a vu diriger ses troupes depuis le Golf. Les vidéos viennent d'être présentées à la Haye.

Dès lors, qui vous a masturbés, vous tous qui êtes frileux depuis que la justice française a décidé d'instruire dans cette affaire ?

Michel GBAGBO a été torturé le 11 avril 2011 et livré à SORO au Golf : Vrai ou faux ?

Il a été déporté dans une prison à scorpion à Bouna, et y a été maltraité par l'un des seigneurs de guerre de SORO, le dénommé MOROU OUATTARA, les vidéos existent : vrai ou faux ?

Monsieur Moussa et semblables, ne vous agitez pas tant. Ce n'est pas la justice de Ouattara. C'est la justice française, c'est-à-dire celle qui poursuit avec une indépendance incontestable celui, il y a un, qui a bombardé les ivoiriens pour installer votre rébellion au pouvoir.

C'est donc de cette justice qu'il s'agit. Vos agitations n'y pourront rien. Soro prendra d'abord cette entrée avant de répondre des tueries massives occasionnées par sa rébellion depuis la nuit du 19 septembre 2002.

Je suis heureux de ne jamais appartenir à votre génération, celle de SORO : la génération des rebelles, des tueurs, des violeurs, des buveurs de sang.

Vous êtes vraiment une génération perdue pour l'avenir..

Quant à votre SORO, il sera poursuivi pian. Ses prodada à Paris, c'est fini, quelles que soient vos vociférations. Vous êtes très minuscules : un groupillon de petits escrocs mus par le seul souci de recevoir des billets de banque recouverts du sang d'innoncents ivoiriens.

"GENERATION SORO", mon oeil. En quoi est-il un modèle ? Par son background ? Tout le monde sait qu'il n'a foutu à l'Université d'Abdiajn au Département d'Angllais, même s'il veut se distraire en faisant vaguement allusion aux études qu'il aurait poursuivies en France. Quand et où ? N'importe quoi.

SORO ne parviendra jamais à mentir à qui que ce soit, sauf aux membres d'une génération maudite jusqu'à la fin des jours du dernier de ses membres.

La justice française a décidé tout simplement de demander si SORO était le chef rebelle qui en a fait voir de toutes les couleurs, illégalement, à Michel GBAGBO.

Et de piètres individus comme vous, chantez hors-gamme dans le style : " Michle GBAGBO est poursuivi...Michel GBAGBO attend son jugement....Et gnin gnin..."

Messieurs de la génération maudite, ce n'est pas de ça il s'agit.

Il s'agit pour la justice française de savoir si le traitement inhumain dont Michel GBAGBO a été victime le 11 avril 2011 et par la suite est vrai ou faux.

Il s'agit de rechercher les auteurs de ses actes illégaux. Ce sont des actes illégaux qu'aucun texte légal ne permet à qui que ce soit de se faire justice, même face au plus dangereux des criminels sur la terre.

Dès lors, même si vous les Moussa et consorts établissiez la preuve de ce que vous rassassez, cela vous donnerait-il le droit à votre modèle de faire subir autant de cruauté à Michel GBAGBO.

N'allez donc pas dans tous les sens. Lorsqu'on ne cerne pas ce qui se passe et va se passer, on la boucle...Même si cela nous privera de quelques billets sales de sang d'ivoiriens.

Les choses ne font que commencer. Car, quelque soit la durée de la nuit, le jour finit toujour par apparaître. Les premières lueurs du jour commencent à peine de se signaler que vos testicules se mettent à bander....Désespéré pour vous Messieurs de la génération perdue...

4.Posté par Ibrahim Bignoumbe-Bi-Moussavou le 06/03/2013 20:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L’Internationale démocrate et la justice des vainqueurs (en armes) en Côte d’Ivoire : Monsieur Alassane Dramane Ouattara doit apprendre à dire « Si Dieu le veut », proposer une loi d’Amnistie générale, pour la paix et la réconciliation en Côte d’Ivoire, et laisser l’Eternel nous juger tous quand le jour viendra, le jour du Jugement.
---------------------------

La vérité est la source de la justice. Et Dieu est « … Le Souverain, le Pur, le Puissant, le Sage… » (le Coran 62 : 1), l’Esprit suprême. Il est le Pur, le Maître de la vérité. Il est le Maître du temps et de l’espace.
Il est écrit :
- « Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre » (Genèse 1 : 1) ;
- « Et Dieu a créé les cieux et la terre en toute vérité et afin que chaque âme soit rétribuée selon ce qu’elle a acquis. Ils ne seront cependant pas lésés » (le Coran 45 : 22).
L’Internationale démocrate affirme ici que la justice des vainqueurs (en armes) en Côte d’Ivoire, sans la crainte de Dieu, ne peut pas reposer sur la vérité. Et Monsieur Alassane Dramane Ouattara doit préalablement craindre Dieu pour pouvoir aimer la vérité et donc la justice.
Monsieur Alassane Dramane Ouattara, qui a certainement entendu parler (un jour) de Dieu, sait que le croyant est entièrement soumis à Dieu.
Et il est écrit :
- « Dites : « Nous avons cru en Dieu, en ce qui nous a été descendu (le Coran), en ce qui a été descendu à Abraham, à Ismaël, à Jacob, aux chefs des douze tribus d’Israël et à leur descendance, en ce qu’ont reçu Moïse et Jésus et en ce qu’ont reçu les prophètes de leur Seigneur.
Nous ne faisons entre eux aucune discrimination et nous Lui sommes entièrement soumis (musulmans) » (le Coran 2 : 136) ;
- « Puissiez-vous former une communauté qui appelle au bien, ordonne ce qui est convenable et interdit ce qui est blâmable. Voilà ceux qui seront heureux » (le Coran 3 :104).
Le Président ivoirien, Monsieur Alassane Dramane Ouattara, qui avait déclaré, avant la finale de la CAN 2012 à Libreville, au Gabon, que « le lundi sera chômé et férié en Côte d’Ivoire » (24 heures après cette finale), pour célébrer la victoire, sans ajouter « si Dieu le veut », devra apprendre à craindre Dieu. Avant le dernier jour.
Il est écrit :
- «… Crains Dieu et observe ses commandements. C’est là ce que doit tout homme » (Ecclésiaste 12 :15) ;
- « Pour ce qui est du jour ou de l’heure, personne ne le sait, ni les anges dans le ciel, ni le Fils, mais le Père seul.
Prenez garde, veillez et priez ; car vous ne savez quand ce temps viendra » (Marc 13 : 32 à 33) ;
- « Les gens t’interrogent au sujet de l’heure. Dis : « Sa connaissance est exclusive à Dieu ». Qu’en sais-tu ? Il se peut que l’heure soit proche » (le Coran 33 : 63) ;
- « Vous qui ne savez pas ce qui arrivera demain! Car, qu’est-ce votre vie? Vous êtes une vapeur qui paraît pour un peu de temps, et qui ensuite disparaît.
Vous devriez dire, au contraire: si Dieu le veut, nous vivrons et nous ferons ceci ou cela » (Jacques 4: 14 à 15) ;
- « Et ne dis jamais, à propos d’une chose: « Je la ferai sûrement demain », sans ajouter: « Si Dieu le veut », et invoque ton Seigneur quand tu oublies et dis: « Je souhaite que mon Seigneur me guide et me mène plus près de ce qui est correct » (le Coran 18: 23 à 24) ;
- « …La fin de toute chose appartient à Dieu » (le Coran 31 : 22).
Et nous n’avons pas été surpris par la défaite des Eléphants de Côte d’Ivoire au Gabon et en Afrique du Sud. Et si l’homme a encore des doutes, il verra d’autres signes pour la Côte d’Ivoire, le Gabon, l’Afrique et le monde. Pour la vérité et la justice. Si Dieu le veut.
Un signe que nul ne doit ignorer et qui est la vérité, en relation avec l’Internationale démocrate : le 15 septembre. Et si nous craignons Dieu, témoignons tous (que nous le voulions ou pas) qu’en vérité, « L’Internationale démocrate est née à Bamako, au Mali, le 15 septembre 2001. Et en 2007, les Nations Unies ont déclaré que le 15 septembre, de chaque année, est la Journée internationale de la démocratie : Dieu est le Maître du temps et de l’espace ».
Monsieur Alassane Dramane Ouattara doit apprendre à craindre Dieu, le Maître du temps et de l’espace, le Pur, le Maître de la vérité. Et le président ivoirien ne doit pas attendre le dernier jour (ce sera trop tard) pour proposer une loi d’Amnistie générale, comme l’avait fait le président élu Laurent Gbagbo, en faveur de tous les combattants ivoiriens, y compris les rebelles armés (sous la direction de Monsieur Guillaume Soro) en Côte d’Ivoire.
« Dieu nous voit », avait dit Monsieur Omar Bongo Ondimba (paix à son âme), le président du Gabon, doyen des chefs d’Etat d’Afrique. Avant sa mort, le 07 juin 2009, selon France 24. Nul n’est éternel. La vérité est la source de la justice. Après la mort et surtout le dernier jour, le jour du jugement, aucune valeur, doctrine, expression ou pratique (la religion, la croyance, la pensée, la science, la sagesse…), à part la vérité (le Coran 78 : 38), ne s’imposera à toute créature. Avant la justice divine.
Il est aussi écrit : « Le jour où l’Esprit et les Anges se dresseront en rangs, nul ne saura parler, sauf celui à qui le Tout Miséricordieux aura accordé la permission, et qui dira la vérité.
Ce jour-là est inéluctable. Que celui qui veut prenne donc refuge auprès de son Seigneur.
Nous vous avons avertis d’un châtiment bien proche, le jour où l’homme verra ce que ses deux mains ont préparé ; et l’infidèle dira : « Hélas pour moi ! Comme j’aurais aimé n’être que poussière » (le Coran 78 : 38 à 40).
Le président ivoirien Alassane Dramane Ouattara doit laisser Dieu nous juger tous quand le jour viendra, le jour du Jugement.
Si Monsieur Alassane Dramane Ouattara persiste dans l’erreur, celle de la justice des vainqueurs (en armes), l’erreur le poursuivra jusqu’au jour dernier !
La paix et la réconciliation en Côte d’Ivoire n’ont pas de prix ! Craignons Dieu ! Construisons un autre monde ! Construisons la paix en toute vérité !

Fait à Yaoundé, le 27 février 2013

Ibrahim Bignoumbe-Bi-Moussavou
Juge gabonais en exil, militant africain des droits humains, fondateur de l’Internationale démocrate, coordinateur général, initiateur de la Police de secours, père du Manifeste contre la guerre, disciple du prix Nobel de la paix 1964, pasteur Martin Luther King
Tél : (237) 70 14 37 55
--------------------------------
Dernière minute
Le compte Yahoo de l’Internationale démocrate vient d’être piraté. La Police camerounaise sera saisie. Yahoo s’est chargé de faire la lumière sur ce crime. Les cybercriminels subiront le châtiment suprême ! Par la volonté de Dieu.
Nous prions nos correspondants de continuer à nous envoyer les courriers électroniques à la même adresse, dès demain, après 15 heures !
« N’ayez pas peur », avait dit le Pape Jean Paul II. N’ayons plus peur ! Le peuple, selon le Plan de Dieu, est le seul souverain dans une nation. La monarchie absolue n’a pas d’avenir ! Et la fin de toute chose appartient à Dieu, le Maître souverain de l’univers ! L’heure de vérité a sonné, pour la construction de la paix en toute vérité !



5.Posté par gasparo hina le 07/03/2013 09:58 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
génération soro=géneration perdue.
éspéce d'enfoiré,pense tu que c'est en s'agitant que tu vas sauver soro?
son sort est scellé

6.Posté par SORO le 05/10/2013 19:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Que ceux qui sont de la generation de Soro kigbafory tel que camara metan moussa partent temoigner a la justice française. Vous allez tous rentrer en prison, vous n'avez pas dit que vous etes ...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !