Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Affaire « Laurent Gbagbo c. le Procureur de la Cpi » : Voici la toute dernière décision des juges

le Jeudi 1 Août 2013 à 08:23 | Lu 2817 fois

Fatou Bensouda autorisée à faire « partiellement » appel de la décision du 3 juin 2013, Emmanuel Altit, quant à lui, est débouté.



Affaire « Laurent Gbagbo c. le Procureur de la Cpi » : Voici la toute dernière décision des juges
Ainsi récapitulée la dernière décision des juges de la Chambre préliminaire 1 dans l’affaire « le Procureur c. Laurent Gbagbo » à la Cour pénale internationale (Cpi). La décision publiée, le mercredi 31 juillet 2013, dans le courant de la journée, est synonyme de désaveu pour l’ancien chef d’Etat, soupçonné de crimes contre l’humanité.

Laurent Gbagbo, par le truchement de son avocat, avait introduit une demande d’autorisation d’interjeter appel de la décision du 3 juin 2013 ajournant l'audience de confirmation des charges dans l’affaire l’opposant au procureur de la Cpi. L’ordonnance rendue, hier, par les juges, limite l’ancien président et sa défense dans leurs actions. Elle constitue une joie en demi-teinte pour le successeur de Luis Moreno Ocampo qui avait demandé à interjeter appel sur trois points mais que les juges autorisent à faire « partiellement » appel.

Les trois points sur lesquels Fatou Bensouda entendait interjeter appel sont les suivants : a) le niveau de la preuve applicable au stade de la procédure de confirmation des charges ; b) la question de savoir si chacun des événements qui sous-tendent les éléments contextuels des crimes contre l’humanité, doit être établi selon le niveau de la preuve, prévu à l’article 61-7 du Statut ; et c) la question de savoir si la Chambre préliminaire peut ordonner à l’Accusation de modifier les éléments factuels sur lesquels reposent ses accusations.

Seul, un point a été retenu par la Chambre préliminaire : celui se rapportant au niveau de preuve nécessaire à ce stade de la procédure. Les juges reprennent, en le reformulant, ce seul point dans leur ordonnance : « Que la Chambre préliminaire a commis une erreur en concluant que, lorsque le Procureur allègue qu'une « attaque lancée contre une population civile » se compose de plusieurs petits incidents, dont aucun ne peut à lui seul satisfaire au niveau des exigences minimales de l'article 7 du Statut et qui auraient eu lieu à des moments et des lieux différents, un nombre suffisant de ces incidents doit être suffisamment prouvé, ce qui signifie que chacun de ces incidents doit être étayé par des preuves suffisantes avant que la Chambre puisse les prendre en considération afin de déterminer si ces incidents, pris dans leur ensemble, indiquent qu'il existe des motifs substantiels de croire qu'une «attaque» a eu lieu ».

La prochaine étape de la procédure consistera pour le Procureur à déposer son document d'appel sur la question mentionnée ci-dessus. Une décision sera ensuite prise, en temps voulu, par la Chambre d’appel de la Cpi puisqu’il s’agit d’un jugement en appel.

Notons que le lundi 3 juin 2013, la Chambre préliminaire 1 a ajourné l’audience de confirmation des charges et demandé au Procureur d’envisager d’apporter des éléments de preuve supplémentaires ou de procéder à de nouvelles enquêtes relativement aux charges portées contre Laurent Gbagbo. Suite à cette décision, les parties (Accusation et Défense) ont demandé aux juges l’autorisation d’interjeter appel.

À la Cpi, pour certaines décisions, les parties ont un droit automatique d'interjeter appel, ainsi que l’indique l’Unité des affaires publiques de la Cour, dans une note aux rédactions. Pour d'autres décisions, les parties doivent demander une autorisation. C’était le cas concernant la décision du 3 juin 2013.

Kisselminan COULIBALY
Soir Info

Jeudi 1 Août 2013
Vu (s) 2817 fois



1.Posté par Jacques vakele le 01/08/2013 09:05 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je vous ai prevenu vous les gens de fpi que, a la cpi on ne libere pas les crimineles come ca rappelez vous de jpbemba ducongo

2.Posté par Hermann N'da le 01/08/2013 10:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Si tu avais un minimum de respect pour toi-même, pour ce site et pour ceux qui y interviennent, tu gagnerais plutôt à te cultiver pour avoir le discernement et ensuite procéder à des comparaisons sensées.

Or, comme tu peux le constater à présent de toi-même, le clavier d'un ordinateur à lui seul ne peut suffire à rendre intelligent un constipé.....

Décidément, en dehors des traits de ressemblance physique, les ADOMOUTONS donnent tous l'impression d'être vraiment de la même "famille".

3.Posté par zoumana alassane le 01/08/2013 11:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
décidément cette affaire nous balance entre deux sentiments: l'espoir et le doute. Seuls les juristes sont plus à l'aise. Auparavant, il avait été prouvé que juridiquement, ce dossier était vide. Si donc Gbagbo est encore à la Haye cela émane de la politique. C'est à ce niveau que les Africains intello, politiques, juristes épris de justice et voulant d'une Afrique émancipée, autonome sont tous interpellés. parce qu'il faut éradiquer de l''Afrique des politiciens comme Bédié, Ouattara, et Compaoré.

4.Posté par Hermann N'da le 01/08/2013 14:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mon cher zoumana alassane,

T'inquiète, sois serein !

Nous ne sommes pas encore dans le fond du débat. Et nous n'y serons pas puisque lors de sa dernière promenade de 48 HEURES à Abidjan, FATOU BENSOUDA n'a pu trouver les preuves suffisantes, a elle, exigées par les juges de la CPI, pour l'ouverture d'un procès contre le Président Laurent GBAGBO .

Les différentes tractations actuelles n'ont donc strictement rien à voir avec l'examen de ces preuves suffisantes attendues par les juges courant novembre 2013.

Le débat actuel tourne donc autour d'une liberté provisoire légitimement et légalement demandée par les avocats de SEM Laurent GBAGBO, dans l'attente de l'examen des nouvelles preuves que FATOU BENSOUDA, à pu obtenir au terme de son voyage d'Abidjan.

Si ces nouvelles preuves doivent être mises à la disposition des juges de la CPI au plus tard en novembre 2013, et ensuite, nous assisterons à nouveau à une autre intervention de la defense du PR. Et enfin au verdict final de la CPI. qui sera soit la relaxe pure et simple de Laurent GBAGBO pour insuffisance d'éléments de preuves pour ouvrir un proces ou à la décision d'aller à un procès contre le prévenu.

Mais vraisemblablement , la première hypothèse pourrait être la plus logique puisque, comme je l'ai indiqué plus haut, la grosse FATOU en DEUX JOURS, n'a rien découvert de nouveau contre GBAGBO au bord de la Lagune Ébrié.

À Abidjan, les ivoiriens continuent encore de se demander si cette dame était vraiment venue pour faire des enquêtes complémentaires sérieuses ou si elle était en tourisme.

C'est ça qui est la oh !

5.Posté par ANGDBJ le 01/08/2013 15:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
bonjour.J'aimerai intervenir sur ce site.Mais je ne sais comment.Donc je fais un essai.

6.Posté par ANGEDANBIDJAN le 01/08/2013 15:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ANGBJ C'est ANGEDANBIDJAN.Les habitués du site L'ETERNEL EST VIVANT me connaisse bien.Merci à AFRIK 53.
’Intelligent d’Abidjan vient de publier ce mardi 30 juillet 2013 un compte – rendu de lecture du rapport des « experts » de l’ONU et de l’Union Européenne sur les scenarii entourant la libération du Président Laurent GBAGBO. Ce rapport confirme des vérités de taille mais est très lacunaire en raison de sa trop grande partialité qui le fait aboutir à des conclusions très partielles.
I – La confirmation des vérités toujours niées par l’ONU et l’Union Européennes
A- L’abus de pouvoir et de position dominante de l’ONU
L’ONU a procédé avec la France à l’enlèvement de Monsieur Laurent Gbagbo Président élu de la Cote d’Ivoire pour y placer un copain de M. Nicolas Sarkozy sous le couvert d’une activité de promotion de la démocratie masquant leurs activités personnelles de placement de personnes qui financeront leurs vieux jours ou leurs activités politiques.
Le compte rendu du rapport montre que le P.R Laurent Gbagbo n’a pas été déporté à la Haye pour les faits de crimes contre l’humanité mais pour des raisons de garantir l’ordre et la tranquillité publiques (?????? ) en Cote d’Ivoire. Or qui parle d’ordre public parle d’atteinte aux libertés publiques et donc de droits civiques et partant de politique. Donc du point de vue juridique, c’est pour des raisons politiques que le Président LG est à la prison de swinnigen.
Il s’en suit qu’il n’est pas à la Haye pour des raisons juridiques liées aux supposés crimes contre l’humanité.
B- La vacuité du dossier du prisonnier de la France et de l’ONU
Le dossier d’accusation est vide doublement.
Tout d’abord le dossier ne comporte aucune preuve des allégations mensongères de la France et de l’ONU : il n’ya pas de preuves de crimes contre l’humanité, il n’y a pas de preuves de génocide, il n’ya pas de preuve de dictature, il n’ya pas de preuves d’absence de démocratie.
Bien au contraire il y a des preuves que tout a été inventé pour emprisonné un innocent et pour cautionner l’injustice et la loi du plus fort.
Tout a été inventé pour montrer aux sales petits nègres qu’ils ne peuvent jamais s’émanciper de la domination de la race blanche, race élu, race arienne.
Ensuite, la recherche de moyens autres que juridiques pour maintenir le Président Laurent Gbagbo en prison est la preuve que le dossier est plus que vide : il est inexistant.
C- La CPI est une juridiction politique
La CPI est une juridiction politique .C’est une juridiction destinée à traquer et mater tous les Présidents, leaders et citoyens africains revendiquant tout simplement la souveraineté de leur pays et le droit pour les africains à l’autodétermination( c'est-à-dire à choisir librement leurs dirigeants, leurs partenaires économiques, leurs systèmes éducatifs, leurs modes alimentaires vestimentaires et leurs religion, leurs conceptions du développement et de la gestion du pouvoir public etc.) conformément à la charte que l’ONU s’est donnée elle-même.
Si l’ONU ne veut plus de cette clause qu’elle demande aux états de l’abroger afin qu’elle puisse se livrer à ses abus sans faire passer les chefs d’Etats Africains , Asiatiques et Latino-américains comme des lâches et des idiots aux yeux de leurs concitoyens et électeurs à qui ils ont laissé l’impression d’hommes courageux, intelligents et prêts à être brimés pour les valeurs qu’ils se sont eux mêmes s données dans leur vie.
Le caractère politique de La CPI est soit inconnu de ses juges soit bien connu d’eux.
Les juges de la CPI comme Fatou ben souda, Silvia de Gurmendi et autres savent que la CPI est une cours politique. C’est pourquoi ils peuvent se permettre de raconter des inepties juridiques humiliantes pour un étudiant non sérieux de la capacité en Droit (cours préparatoires d’entrée en première année de licence en Droit) sans gène ni crainte de laisser une image de cancre dans la conscience et le subconscient des juristes moyens de tous les pays sans oublier les états d’âme contraignant(tristesse, gêne ,colère ,révolte etc.) pour leurs parents et amis de voir que l’enfant qu’on croyait avoir réussi en droit est de la pire espèce d’illettrée juridique au point que leur indignation les amène à se demander si ce sont eux qui ont trop poussé leur enfant par l’achat de leur diplôme ou si c’est le système éducatif de leur pays respectif qui n’est pas bon.
Mais d’autres juges dénient toujours le caractère politique de leur institution parce que subtilement il leur est fait croire qu’ils travaillent en toute indépendance.
Verser ce pseudo rapport au dossier est souhaitable car elle sera la preuve que les juges attendre pour se convaincre du caractère politique de leur institution et commencer le travail de dépolitisation de la CPI qui conditionne la survie de l’institution. Donc nos encouragements pour la première preuve à décharge.
D- Le remplacement impératif de Laurent Gbagbo comme président de la république de la Cote d’Ivoire
Pour l’ONU et la France Laurent Gbagbo ne doit pas être le Président de la Cote d’Ivoire jusqu’à l’horizon 2020 .C’est ce qu’ils ont décidé en leur qualité de puissance mondiale et de dieu sur la planète terre. Et ils sont convaincus que par de petits montages dont le secret n’est que de polichinelle pour les esprits moyens à travers le monde entier, ils pourront surprendre la religion des USA, de la RUSSIE et de la CHINE qui ont compris aujourd’hui que c’est Laurent Gbagbo qui a gagné les élections de 2010 en Cote d’Ivoire ;que c’est Laurent Gbagbo qui est le président de la République et Alassane Dramane Ouattara n’est que le chef de l’Etat pour avoir bénéficié d’un coup d’Etat.
II – Un rapport partiel à cause de sa partialité.
A- La qualité des intervenants au rapport
Le rapport est le produit de proclamer ou d’auto proclamer experts. Il s’agit en effet d’experts de l’ONU ou de l’Union Européenne qui comme on le sait tous sont les coauteurs du grand complot contre la Cote d’Ivoire. C’est donc le travail d’une partie au conflit Cote d’Ivoire /ONU qui a été rapporté par l’Intelligent d’Abidjan qui pour être intelligent donne à désespérer de son intelligence en ne reconnaissant pas que ces soi-disant experts sont juges et parties.
Une telle partialité dans le rapport d’expertise enlève toute objectivité au travail là où les juges de la CPI ont estimé que l’affaire est trop sérieuse pour se contenter de petits montages quel qu’en soient leurs origines. Mais où le monde entier s’est faite une opinion très claire de l’innocence du Président LG au point que la RUSSIE et les USA s’engagent à visage découvert dans la croisade contre les dérives de l’ONU.
De vrais experts auraient décliné l’offre pour ne pas mettre en cause leur intégrité professionnelle en raison du contexte précité qui fait peser une présomption presque irréfragable sur leur partialité au profit de l’ONU.
B- L’ignorance des réalités ivoiriennes
• La réalité en Cote d’Ivoire c’est que le peuple souverain de Cote d’Ivoire a été floué de son choix et abusé dans sa confiance en l’honnêteté et en l’impartialité de l’ONU qui a recruté des mercenaires habillés en ses tenues et couleurs pour le tuer ; que le peuple de Cote d’Ivoire doit rétablir son honneur et sa souveraineté spoliés par l’ONU. Et la libération ou non de Son Excellence le Président LAURENT GBAGBO n’y changera rien à moins d’exterminer tous les ivoiriens d’origine multiséculaires qui savent que l’ONU et son complice Alassane Dramane Ouattara ont commencé à l’Ouest à exécuter ce sinistre dessein cautionné par des indignes fils comme Anne Ouletto ,Mabri Touakeusse et consorts. Et qu’enfin le peuple attend de manger ses dernières économies pour s’assurer qu’elle n’a plus rien à offrir à femme et enfants c'est-à-dire qu’il n’a plus rien à perdre , qu’être vivant ou mort n’a plus d’importance mais qu’il y a plus de gloire à mourir en tuant un soldat ou mercenaire de l’ONU pour engager l’ultime combat avec tout ce qui peut servir d’armes.
• La réalité en Cote d’Ivoire c’est que ce n’est ni le FPI, ni le PDCI, ni le RDR encore moins ces soi-disant politiciens corrompus qui font l’avenir de la Cote d’Ivoire. L’avenir de la Cote d’Ivoire Nation élue de DIEU l’ETERNEL DES ARMEES a été tracée par DIEU et accepté par chaque vrais ivoiriens y compris les égarés qui se sont associés au projet ONUSIEN. En son temps, ayant compris la vanité des choses et la souveraineté de DIEU, ils se joindront à leur frères en guise de rachat pour combattre l’ONU. Et l’absence ou la présence du Président Laurent Gbagbo n’y pourra rien.
• La réalité en Cote d’Ivoire, c’est que seul le Président Laurent Gbagbo a assez d’autorité pour empêcher les ivoiriens de se venger de l’ONU ou de leur frères égarés parce qu’il incarne l’âme de la Cote d’Ivoire et que cet croyance est dans le conscient et le subconscient de tous les ivoiriens qu’ils soient du Sud, du Nord, de l’Ouest ,du Centre, de l’Est ou du FPI, du PDCI, du RDR ou encore du RHDP ou du CNRD. Aucun de ces populations et groupements n’a guère plus confiance en l’ONU.
En conséquence maintenir le P.R Laurent G. hors de la Cote d’Ivoire où loin de la politique loin de créer la tranquillité recherchée va produire l’intranquillité et le chaos durablement en Cote d’Ivoire sans possibilité d’avoir l’homme providentielle dont la parole apportera l’accalmie et la paix parce que les ivoiriens seront déjà rentrés en bataille contre l’ONU par fascination de la mort.

C- Le nihilisme de YHW l’ETERNEL DIEU
L’ONU, ses experts et la France ont beau se prendre pour DIEU, ils ne sont pas DIEU et ils ne le savent que trop biens eux dont les pays sont frappés par des catastrophes … NATURELLES. Ces catastrophes dites naturelles ne sont pas aussi naturelles qu’on le prétend : c’est la main de DIEU qui s’abat sur eux pour établir la parité dans les victimes de leur guerre inique en Cote d’Ivoire. Cette pauvreté et ce chômage déclinaisons de la famine d’où vient-elle en dépit de tous les prix Nobel d’économie. Ils savent qu’ils ne sont pas DIEU. Et ils savent que nous savons qu’ils ne sont pas DIEU.
Or DIEU, par l’un de Ses Porte Paroles en occurrence KONE MAMADOU MALACHIE a dit : « C’est Gbagbo le choix de DIEU ».Il s’en suit que toute les manœuvres pour éloigner Laurent Gbagbo du pouvoir ne feront que l’en rapproché. DIEU aussi donné la sentence qui frappera l’ONUCI et la France à moins d’un changement radical de position c'est-à-dire reconnaitre leur forfaiture et la réparer en rétablissant le peuple Cote d’Ivoire et le Président Laurent Gbagbo dans leurs droits alors DIEU pourra réexaminer sa décision.

Conclusion-Recommandations
L’ONU et la France serait bien avisés d’essayer de revoir leur position en ramenant le P.R Laurent G. en Cote d’Ivoire et en libérant le peuple ivoiriens de ses bourreaux ; c’est alors qu’elles pourront expérimenter la grâce de DIEU.
En cas d’entêtement ce ne sera plus les pluies, feux de brousse ou déraillements de trains, des boules de feux viendront du ciel afin qu’elles réalisent qu’elles ont affaires à l’ETERNEL DIEU DES ARMEES. Car « se qu’Il dit Sa main l’accomplit et Il n’est pas le fils d’un homme pour mentir ».
LE PEUPLE DE COTE DIVOIRE EST SEREIN ET IMPERTUBLE.
Abidjan, le 30 Juillet 2013
ANGEDANBIJAN
NB : Ce blog est destiné au site du frère GEHCO.Bien vouloir faire suivre et dites lui que le nouveau système d’intervention n’arrange pas les guerriers du SEIGNEUR JESUS.




L’Intelligent d’Abidjan vient de publier ce mardi 30 juillet 2013 un compte – rendu de lecture du rapport des « experts » de l’ONU et de l’Union Européenne sur les scenarii entourant la libération du Président Laurent GBAGBO. Ce rapport confirme des vérités de taille mais est très lacunaire en raison de sa trop grande partialité qui le fait aboutir à des conclusions très partielles.
I – La confirmation des vérités toujours niées par l’ONU et l’Union Européennes
A- L’abus de pouvoir et de position dominante de l’ONU
L’ONU a procédé avec la France à l’enlèvement de Monsieur Laurent Gbagbo Président élu de la Cote d’Ivoire pour y placer un copain de M. Nicolas Sarkozy sous le couvert d’une activité de promotion de la démocratie masquant leurs activités personnelles de placement de personnes qui financeront leurs vieux jours ou leurs activités politiques.
Le compte rendu du rapport montre que le P.R Laurent Gbagbo n’a pas été déporté à la Haye pour les faits de crimes contre l’humanité mais pour des raisons de garantir l’ordre et la tranquillité publiques (?????? ) en Cote d’Ivoire. Or qui parle d’ordre public parle d’atteinte aux libertés publiques et donc de droits civiques et partant de politique. Donc du point de vue juridique, c’est pour des raisons politiques que le Président LG est à la prison de swinnigen.
Il s’en suit qu’il n’est pas à la Haye pour des raisons juridiques liées aux supposés crimes contre l’humanité.
B- La vacuité du dossier du prisonnier de la France et de l’ONU
Le dossier d’accusation est vide doublement.
Tout d’abord le dossier ne comporte aucune preuve des allégations mensongères de la France et de l’ONU : il n’ya pas de preuves de crimes contre l’humanité, il n’y a pas de preuves de génocide, il n’ya pas de preuve de dictature, il n’ya pas de preuves d’absence de démocratie.
Bien au contraire il y a des preuves que tout a été inventé pour emprisonné un innocent et pour cautionner l’injustice et la loi du plus fort.
Tout a été inventé pour montrer aux sales petits nègres qu’ils ne peuvent jamais s’émanciper de la domination de la race blanche, race élu, race arienne.
Ensuite, la recherche de moyens autres que juridiques pour maintenir le Président Laurent Gbagbo en prison est la preuve que le dossier est plus que vide : il est inexistant.
C- La CPI est une juridiction politique
La CPI est une juridiction politique .C’est une juridiction destinée à traquer et mater tous les Présidents, leaders et citoyens africains revendiquant tout simplement la souveraineté de leur pays et le droit pour les africains à l’autodétermination( c'est-à-dire à choisir librement leurs dirigeants, leurs partenaires économiques, leurs systèmes éducatifs, leurs modes alimentaires vestimentaires et leurs religion, leurs conceptions du développement et de la gestion du pouvoir public etc.) conformément à la charte que l’ONU s’est donnée elle-même.
Si l’ONU ne veut plus de cette clause qu’elle demande aux états de l’abroger afin qu’elle puisse se livrer à ses abus sans faire passer les chefs d’Etats Africains , Asiatiques et Latino-américains comme des lâches et des idiots aux yeux de leurs concitoyens et électeurs à qui ils ont laissé l’impression d’hommes courageux, intelligents et prêts à être brimés pour les valeurs qu’ils se sont eux mêmes s données dans leur vie.
Le caractère politique de La CPI est soit inconnu de ses juges soit bien connu d’eux.
Les juges de la CPI comme Fatou ben souda, Silvia de Gurmendi et autres savent que la CPI est une cours politique. C’est pourquoi ils peuvent se permettre de raconter des inepties juridiques humiliantes pour un étudiant non sérieux de la capacité en Droit (cours préparatoires d’entrée en première année de licence en Droit) sans gène ni crainte de laisser une image de cancre dans la conscience et le subconscient des juristes moyens de tous les pays sans oublier les états d’âme contraignant(tristesse, gêne ,colère ,révolte etc.) pour leurs parents et amis de voir que l’enfant qu’on croyait avoir réussi en droit est de la pire espèce d’illettrée juridique au point que leur indignation les amène à se demander si ce sont eux qui ont trop poussé leur enfant par l’achat de leur diplôme ou si c’est le système éducatif de leur pays respectif qui n’est pas bon.
Mais d’autres juges dénient toujours le caractère politique de leur institution parce que subtilement il leur est fait croire qu’ils travaillent en toute indépendance.
Verser ce pseudo rapport au dossier est souhaitable car elle sera la preuve que les juges attendre pour se convaincre du caractère politique de leur institution et commencer le travail de dépolitisation de la CPI qui conditionne la survie de l’institution. Donc nos encouragements pour la première preuve à décharge.
D- Le remplacement impératif de Laurent Gbagbo comme président de la république de la Cote d’Ivoire
Pour l’ONU et la France Laurent Gbagbo ne doit pas être le Président de la Cote d’Ivoire jusqu’à l’horizon 2020 .C’est ce qu’ils ont décidé en leur qualité de puissance mondiale et de dieu sur la planète terre. Et ils sont convaincus que par de petits montages dont le secret n’est que de polichinelle pour les esprits moyens à travers le monde entier, ils pourront surprendre la religion des USA, de la RUSSIE et de la CHINE qui ont compris aujourd’hui que c’est Laurent Gbagbo qui a gagné les élections de 2010 en Cote d’Ivoire ;que c’est Laurent Gbagbo qui est le président de la République et Alassane Dramane Ouattara n’est que le chef de l’Etat pour avoir bénéficié d’un coup d’Etat.
II – Un rapport partiel à cause de sa partialité.
A- La qualité des intervenants au rapport
Le rapport est le produit de proclamer ou d’auto proclamer experts. Il s’agit en effet d’experts de l’ONU ou de l’Union Européenne qui comme on le sait tous sont les coauteurs du grand complot contre la Cote d’Ivoire. C’est donc le travail d’une partie au conflit Cote d’Ivoire /ONU qui a été rapporté par l’Intelligent d’Abidjan qui pour être intelligent donne à désespérer de son intelligence en ne reconnaissant pas que ces soi-disant experts sont juges et parties.
Une telle partialité dans le rapport d’expertise enlève toute objectivité au travail là où les juges de la CPI ont estimé que l’affaire est trop sérieuse pour se contenter de petits montages quel qu’en soient leurs origines. Mais où le monde entier s’est faite une opinion très claire de l’innocence du Président LG au point que la RUSSIE et les USA s’engagent à visage découvert dans la croisade contre les dérives de l’ONU.
De vrais experts auraient décliné l’offre pour ne pas mettre en cause leur intégrité professionnelle en raison du contexte précité qui fait peser une présomption presque irréfragable sur leur partialité au profit de l’ONU.
B- L’ignorance des réalités ivoiriennes
• La réalité en Cote d’Ivoire c’est que le peuple souverain de Cote d’Ivoire a été floué de son choix et abusé dans sa confiance en l’honnêteté et en l’impartialité de l’ONU qui a recruté des mercenaires habillés en ses tenues et couleurs pour le tuer ; que le peuple de Cote d’Ivoire doit rétablir son honneur et sa souveraineté spoliés par l’ONU. Et la libération ou non de Son Excellence le Président LAURENT GBAGBO n’y changera rien à moins d’exterminer tous les ivoiriens d’origine multiséculaires qui savent que l’ONU et son complice Alassane Dramane Ouattara ont commencé à l’Ouest à exécuter ce sinistre dessein cautionné par des indignes fils comme Anne Ouletto ,Mabri Touakeusse et consorts. Et qu’enfin le peuple attend de manger ses dernières économies pour s’assurer qu’elle n’a plus rien à offrir à femme et enfants c'est-à-dire qu’il n’a plus rien à perdre , qu’être vivant ou mort n’a plus d’importance mais qu’il y a plus de gloire à mourir en tuant un soldat ou mercenaire de l’ONU pour engager l’ultime combat avec tout ce qui peut servir d’armes.
• La réalité en Cote d’Ivoire c’est que ce n’est ni le FPI, ni le PDCI, ni le RDR encore moins ces soi-disant politiciens corrompus qui font l’avenir de la Cote d’Ivoire. L’avenir de la Cote d’Ivoire Nation élue de DIEU l’ETERNEL DES ARMEES a été tracée par DIEU et accepté par chaque vrais ivoiriens y compris les égarés qui se sont associés au projet ONUSIEN. En son temps, ayant compris la vanité des choses et la souveraineté de DIEU, ils se joindront à leur frères en guise de rachat pour combattre l’ONU. Et l’absence ou la présence du Président Laurent Gbagbo n’y pourra rien.
• La réalité en Cote d’Ivoire, c’est que seul le Président Laurent Gbagbo a assez d’autorité pour empêcher les ivoiriens de se venger de l’ONU ou de leur frères égarés parce qu’il incarne l’âme de la Cote d’Ivoire et que cet croyance est dans le conscient et le subconscient de tous les ivoiriens qu’ils soient du Sud, du Nord, de l’Ouest ,du Centre, de l’Est ou du FPI, du PDCI, du RDR ou encore du RHDP ou du CNRD. Aucun de ces populations et groupements n’a guère plus confiance en l’ONU.
En conséquence maintenir le P.R Laurent G. hors de la Cote d’Ivoire où loin de la politique loin de créer la tranquillité recherchée va produire l’intranquillité et le chaos durablement en Cote d’Ivoire sans possibilité d’avoir l’homme providentielle dont la parole apportera l’accalmie et la paix parce que les ivoiriens seront déjà rentrés en bataille contre l’ONU par fascination de la mort.

C- Le nihilisme de YHW l’ETERNEL DIEU
L’ONU, ses experts et la France ont beau se prendre pour DIEU, ils ne sont pas DIEU et ils ne le savent que trop biens eux dont les pays sont frappés par des catastrophes … NATURELLES. Ces catastrophes dites naturelles ne sont pas aussi naturelles qu’on le prétend : c’est la main de DIEU qui s’abat sur eux pour établir la parité dans les victimes de leur guerre inique en Cote d’Ivoire. Cette pauvreté et ce chômage déclinaisons de la famine d’où vient-elle en dépit de tous les prix Nobel d’économie. Ils savent qu’ils ne sont pas DIEU. Et ils savent que nous savons qu’ils ne sont pas DIEU.
Or DIEU, par l’un de Ses Porte Paroles en occurrence KONE MAMADOU MALACHIE a dit : « C’est Gbagbo le choix de DIEU ».Il s’en suit que toute les manœuvres pour éloigner Laurent Gbagbo du pouvoir ne feront que l’en rapproché. DIEU aussi donné la sentence qui frappera l’ONUCI et la France à moins d’un changement radical de position c'est-à-dire reconnaitre leur forfaiture et la réparer en rétablissant le peuple Cote d’Ivoire et le Président Laurent Gbagbo dans leurs droits alors DIEU pourra réexaminer sa décision.

Conclusion-Recommandations
L’ONU et la France serait bien avisés d’essayer de revoir leur position en ramenant le P.R Laurent G. en Cote d’Ivoire et en libérant le peuple ivoiriens de ses bourreaux ; c’est alors qu’elles pourront expérimenter la grâce de DIEU.
En cas d’entêtement ce ne sera plus les pluies, feux de brousse ou déraillements de trains, des boules de feux viendront du ciel afin qu’elles réalisent qu’elles ont affaires à l’ETERNEL DIEU DES ARMEES. Car « se qu’Il dit Sa main l’accomplit et Il n’est pas le fils d’un homme pour mentir ».
LE PEUPLE DE COTE DIVOIRE EST SEREIN ET IMPERTUBLE.
Abidjan, le 30 Juillet 2013
ANGEDANBIJAN
NB : Ce blog est destiné au site du frère GEHCO.Bien vouloir faire suivre et dites lui que le nouveau système d’intervention n’arrange pas les guerriers du SEIGNEUR JESUS.




L’Intelligent d’Abidjan vient de publier ce mardi 30 juillet 2013 un compte – rendu de lecture du rapport des « experts » de l’ONU et de l’Union Européenne sur les scenarii entourant la libération du Président Laurent GBAGBO. Ce rapport confirme des vérités de taille mais est très lacunaire en raison de sa trop grande partialité qui le fait aboutir à des conclusions très partielles.
I – La confirmation des vérités toujours niées par l’ONU et l’Union Européennes
A- L’abus de pouvoir et de position dominante de l’ONU
L’ONU a procédé avec la France à l’enlèvement de Monsieur Laurent Gbagbo Président élu de la Cote d’Ivoire pour y placer un copain de M. Nicolas Sarkozy sous le couvert d’une activité de promotion de la démocratie masquant leurs activités personnelles de placement de personnes qui financeront leurs vieux jours ou leurs activités politiques.
Le compte rendu du rapport montre que le P.R Laurent Gbagbo n’a pas été déporté à la Haye pour les faits de crimes contre l’humanité mais pour des raisons de garantir l’ordre et la tranquillité publiques (?????? ) en Cote d’Ivoire. Or qui parle d’ordre public parle d’atteinte aux libertés publiques et donc de droits civiques et partant de politique. Donc du point de vue juridique, c’est pour des raisons politiques que le Président LG est à la prison de swinnigen.
Il s’en suit qu’il n’est pas à la Haye pour des raisons juridiques liées aux supposés crimes contre l’humanité.
B- La vacuité du dossier du prisonnier de la France et de l’ONU
Le dossier d’accusation est vide doublement.
Tout d’abord le dossier ne comporte aucune preuve des allégations mensongères de la France et de l’ONU : il n’ya pas de preuves de crimes contre l’humanité, il n’y a pas de preuves de génocide, il n’ya pas de preuve de dictature, il n’ya pas de preuves d’absence de démocratie.
Bien au contraire il y a des preuves que tout a été inventé pour emprisonné un innocent et pour cautionner l’injustice et la loi du plus fort.
Tout a été inventé pour montrer aux sales petits nègres qu’ils ne peuvent jamais s’émanciper de la domination de la race blanche, race élu, race arienne.
Ensuite, la recherche de moyens autres que juridiques pour maintenir le Président Laurent Gbagbo en prison est la preuve que le dossier est plus que vide : il est inexistant.
C- La CPI est une juridiction politique
La CPI est une juridiction politique .C’est une juridiction destinée à traquer et mater tous les Présidents, leaders et citoyens africains revendiquant tout simplement la souveraineté de leur pays et le droit pour les africains à l’autodétermination( c'est-à-dire à choisir librement leurs dirigeants, leurs partenaires économiques, leurs systèmes éducatifs, leurs modes alimentaires vestimentaires et leurs religion, leurs conceptions du développement et de la gestion du pouvoir public etc.) conformément à la charte que l’ONU s’est donnée elle-même.
Si l’ONU ne veut plus de cette clause qu’elle demande aux états de l’abroger afin qu’elle puisse se livrer à ses abus sans faire passer les chefs d’Etats Africains , Asiatiques et Latino-américains comme des lâches et des idiots aux yeux de leurs concitoyens et électeurs à qui ils ont laissé l’impression d’hommes courageux, intelligents et prêts à être brimés pour les valeurs qu’ils se sont eux mêmes s données dans leur vie.
Le caractère politique de La CPI est soit inconnu de ses juges soit bien connu d’eux.
Les juges de la CPI comme Fatou ben souda, Silvia de Gurmendi et autres savent que la CPI est une cours politique. C’est pourquoi ils peuvent se permettre de raconter des inepties juridiques humiliantes pour un étudiant non sérieux de la capacité en Droit (cours préparatoires d’entrée en première année de licence en Droit) sans gène ni crainte de laisser une image de cancre dans la conscience et le subconscient des juristes moyens de tous les pays sans oublier les états d’âme contraignant(tristesse, gêne ,colère ,révolte etc.) pour leurs parents et amis de voir que l’enfant qu’on croyait avoir réussi en droit est de la pire espèce d’illettrée juridique au point que leur indignation les amène à se demander si ce sont eux qui ont trop poussé leur enfant par l’achat de leur diplôme ou si c’est le système éducatif de leur pays respectif qui n’est pas bon.
Mais d’autres juges dénient toujours le caractère politique de leur institution parce que subtilement il leur est fait croire qu’ils travaillent en toute indépendance.
Verser ce pseudo rapport au dossier est souhaitable car elle sera la preuve que les juges attendre pour se convaincre du caractère politique de leur institution et commencer le travail de dépolitisation de la CPI qui conditionne la survie de l’institution. Donc nos encouragements pour la première preuve à décharge.
D- Le remplacement impératif de Laurent Gbagbo comme président de la république de la Cote d’Ivoire
Pour l’ONU et la France Laurent Gbagbo ne doit pas être le Président de la Cote d’Ivoire jusqu’à l’horizon 2020 .C’est ce qu’ils ont décidé en leur qualité de puissance mondiale et de dieu sur la planète terre. Et ils sont convaincus que par de petits montages dont le secret n’est que de polichinelle pour les esprits moyens à travers le monde entier, ils pourront surprendre la religion des USA, de la RUSSIE et de la CHINE qui ont compris aujourd’hui que c’est Laurent Gbagbo qui a gagné les élections de 2010 en Cote d’Ivoire ;que c’est Laurent Gbagbo qui est le président de la République et Alassane Dramane Ouattara n’est que le chef de l’Etat pour avoir bénéficié d’un coup d’Etat.
II – Un rapport partiel à cause de sa partialité.
A- La qualité des intervenants au rapport
Le rapport est le produit de proclamer ou d’auto proclamer experts. Il s’agit en effet d’experts de l’ONU ou de l’Union Européenne qui comme on le sait tous sont les coauteurs du grand complot contre la Cote d’Ivoire. C’est donc le travail d’une partie au conflit Cote d’Ivoire /ONU qui a été rapporté par l’Intelligent d’Abidjan qui pour être intelligent donne à désespérer de son intelligence en ne reconnaissant pas que ces soi-disant experts sont juges et parties.
Une telle partialité dans le rapport d’expertise enlève toute objectivité au travail là où les juges de la CPI ont estimé que l’affaire est trop sérieuse pour se contenter de petits montages quel qu’en soient leurs origines. Mais où le monde entier s’est faite une opinion très claire de l’innocence du Président LG au point que la RUSSIE et les USA s’engagent à visage découvert dans la croisade contre les dérives de l’ONU.
De vrais experts auraient décliné l’offre pour ne pas mettre en cause leur intégrité professionnelle en raison du contexte précité qui fait peser une présomption presque irréfragable sur leur partialité au profit de l’ONU.
B- L’ignorance des réalités ivoiriennes
• La réalité en Cote d’Ivoire c’est que le peuple souverain de Cote d’Ivoire a été floué de son choix et abusé dans sa confiance en l’honnêteté et en l’impartialité de l’ONU qui a recruté des mercenaires habillés en ses tenues et couleurs pour le tuer ; que le peuple de Cote d’Ivoire doit rétablir son honneur et sa souveraineté spoliés par l’ONU. Et la libération ou non de Son Excellence le Président LAURENT GBAGBO n’y changera rien à moins d’exterminer tous les ivoiriens d’origine multiséculaires qui savent que l’ONU et son complice Alassane Dramane Ouattara ont commencé à l’Ouest à exécuter ce sinistre dessein cautionné par des indignes fils comme Anne Ouletto ,Mabri Touakeusse et consorts. Et qu’enfin le peuple attend de manger ses dernières économies pour s’assurer qu’elle n’a plus rien à offrir à femme et enfants c'est-à-dire qu’il n’a plus rien à perdre , qu’être vivant ou mort n’a plus d’importance mais qu’il y a plus de gloire à mourir en tuant un soldat ou mercenaire de l’ONU pour engager l’ultime combat avec tout ce qui peut servir d’armes.
• La réalité en Cote d’Ivoire c’est que ce n’est ni le FPI, ni le PDCI, ni le RDR encore moins ces soi-disant politiciens corrompus qui font l’avenir de la Cote d’Ivoire. L’avenir de la Cote d’Ivoire Nation élue de DIEU l’ETERNEL DES ARMEES a été tracée par DIEU et accepté par chaque vrais ivoiriens y compris les égarés qui se sont associés au projet ONUSIEN. En son temps, ayant compris la vanité des choses et la souveraineté de DIEU, ils se joindront à leur frères en guise de rachat pour combattre l’ONU. Et l’absence ou la présence du Président Laurent Gbagbo n’y pourra rien.
• La réalité en Cote d’Ivoire, c’est que seul le Président Laurent Gbagbo a assez d’autorité pour empêcher les ivoiriens de se venger de l’ONU ou de leur frères égarés parce qu’il incarne l’âme de la Cote d’Ivoire et que cet croyance est dans le conscient et le subconscient de tous les ivoiriens qu’ils soient du Sud, du Nord, de l’Ouest ,du Centre, de l’Est ou du FPI, du PDCI, du RDR ou encore du RHDP ou du CNRD. Aucun de ces populations et groupements n’a guère plus confiance en l’ONU.
En conséquence maintenir le P.R Laurent G. hors de la Cote d’Ivoire où loin de la politique loin de créer la tranquillité recherchée va produire l’intranquillité et le chaos durablement en Cote d’Ivoire sans possibilité d’avoir l’homme providentielle dont la parole apportera l’accalmie et la paix parce que les ivoiriens seront déjà rentrés en bataille contre l’ONU par fascination de la mort.

C- Le nihilisme de YHW l’ETERNEL DIEU
L’ONU, ses experts et la France ont beau se prendre pour DIEU, ils ne sont pas DIEU et ils ne le savent que trop biens eux dont les pays sont frappés par des catastrophes … NATURELLES. Ces catastrophes dites naturelles ne sont pas aussi naturelles qu’on le prétend : c’est la main de DIEU qui s’abat sur eux pour établir la parité dans les victimes de leur guerre inique en Cote d’Ivoire. Cette pauvreté et ce chômage déclinaisons de la famine d’où vient-elle en dépit de tous les prix Nobel d’économie. Ils savent qu’ils ne sont pas DIEU. Et ils savent que nous savons qu’ils ne sont pas DIEU.
Or DIEU, par l’un de Ses Porte Paroles en occurrence KONE MAMADOU MALACHIE a dit : « C’est Gbagbo le choix de DIEU ».Il s’en suit que toute les manœuvres pour éloigner Laurent Gbagbo du pouvoir ne feront que l’en rapproché. DIEU aussi donné la sentence qui frappera l’ONUCI et la France à moins d’un changement radical de position c'est-à-dire reconnaitre leur forfaiture et la réparer en rétablissant le peuple Cote d’Ivoire et le Président Laurent Gbagbo dans leurs droits alors DIEU pourra réexaminer sa décision.

Conclusion-Recommandations
L’ONU et la France serait bien avisés d’essayer de revoir leur position en ramenant le P.R Laurent G. en Cote d’Ivoire et en libérant le peuple ivoiriens de ses bourreaux ; c’est alors qu’elles pourront expérimenter la grâce de DIEU.
En cas d’entêtement ce ne sera plus les pluies, feux de brousse ou déraillements de trains, des boules de feux viendront du ciel afin qu’elles réalisent qu’elles ont affaires à l’ETERNEL DIEU DES ARMEES. Car « se qu’Il dit Sa main l’accomplit et Il n’est pas le fils d’un homme pour mentir ».
LE PEUPLE DE COTE DIVOIRE EST SEREIN ET IMPERTUBLE.
Abidjan, le 30 Juillet 2013
ANGEDANBIJAN
NB : Ce blog est destiné au site L'ETRENEL EST VIVANT du frère GEHCO.Bien vouloir faire suivre et dites lui que le nouveau système d’intervention n’arrange pas les guerriers du SEIGNEUR JESUS.



















7.Posté par WALACE le 01/08/2013 17:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ZOUMANA ALLASSANE
les journaux bleus des Bété sont des menteurs patetés
Ne parle pas de doute et de l'espoir , l'espoir n'existe que dans vos têtes grâce aux journaux bété qui ne font que raconter des tonnes de mensonges sachant que GBAGBO est bien et bel criminel qui a endeuillé la côte d'ivoire . chaque jour la presse bleue bété nous dit ceci , GBAGBO sera libéré demain, il est dans l'avion, il est fort , ceci ce ,cela , l'éternel des armés , du n'importe quoi tandis que la réalité à la CPI est autre chose maintenant il comprendra ce que c'est la vie humaine qui ne demande qu'une considération ,
le sieur HERMAN NDA se faisant passer de connaisseur , il peut prendre ses rêves pour de la réalité parce qu'il est devu un chroniqueur au compte du clan Bété sur tous les sites , qu'i sache quand on tue on paye , GBAGBO a orchestré la mort de plus de 3000 innocents ivoiriens , sa liberté est hors question, il doit payer , dommage que sa carrière politique finisse ainsi dans l'obscurité c'est cela aussi les aléas de la vie
d'autres en pleure d'autres en rit

8.Posté par Hermann N'da le 01/08/2013 18:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Lisons bien ceci:

"HERMANN N'DA se faisant passer de connaisseur"  je suis MDR ....

Ah! Sacré WALACE, avec toi, on peut avoir une idée de l'état d'esprit dominant chez un inculte. Tu demeures vraiment le champion indéboulonnable des tarées.

Par ailleurs, tu nous amuses  bien sur ce site. Grâce à toi, on peut se marrer tout la journée et oublier un peu les soucis que Drame cause tous les jours aux Ivoiriens.

Continue comme ça. Ta comédie est bonne. TAMPIRI !!!

9.Posté par zoumana alassane le 02/08/2013 01:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
H. N'DA, laisse cet égaré de walace jouer son rôle d'amuseur publique. Et puisqu'il ne réfléchit pas assez, aidons-le.
Walace, qui a créé le MPCI, quel fut sont rôle ? Fafn vient d'où ? Que veut dire Fn ? tu sais avec ces demons, 1+1 c'est 1 auquel il faut ajouter la communauté des cultivateurs et chasseurs analphabètes dozo.
Je sais que c'est trop compliqué pour toi, mais TAMPIRI !!!

10.Posté par WALACE le 02/08/2013 14:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
zoumana alassane
tu fais partir de ces analphabètes dozo puisque tu es zoumana ou alors je me trompes
à ma connaissance un Bété ne peut se nommer ZOUMANA ALLHASSANE si et seulement si il se converti en islam , donc tu fais partir de cette racaille ethnie bété qui pollue la paix en côte d'ivoire depuis les années de indépendance de notre pays
HERMAN
Le chroniqueur bété au service de la racaille ethnie bété qui pollue l'air de l'unité du peuple ivoirien
tu peux prendre mes déclarations pour de la comédie
oui , mais sache que la vérité rougit les yeux mais ne les casse pas
ainsi dit mes vérités te paraîtront de comédies

11.Posté par Yuotam le 02/08/2013 18:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ WALACE tu es un chien errant, pauvre mossi de derrière Banfora, toi et ton menteur l'émir du golf hôtel sous lagune ébrié flanqué de sa pute JUIVE assassin des éburnéens, quelqu'un peut dire à cette salope qu'elle aille se défouler sur les Palestiniens.

Car les Ivoiriens ne sont pas son mouton de sacrifice comme les palestiniens, n'es ce pas cette idiote de village qui à jurer de liquider 100 000 éburnéens pour que son mossi Dawa puisse usurper notre fauteuil présidentiel, et y mettre son cul merdeux.

Et aujourd’hui, ce Dawa et sa pute JUIVE sont à près de 700 000 morts Ivoiriens et Africains, premièrement par l’embargo sur les médicaments et la fermeture abusive des banques SIONISTES, et tout ceci avec la complicité du « parlement EUROPEEN » que ces criminelles se sont empresser de se faire de l’auto satisfaction en s’attribuant le prix Nobel de la paix, quelqu’un peut me dire si cela vaut la peine un prix Nobel aujourd’hui puisqu’il est associé a toute sorte de fumisterie.

A l’assassinat des populations innocentes, en Côte d’Ivoire, en Libye, en Irak, en Afghanistan, en Syrie, etc. nous assistons aux droits de l’homme blancs, qui se donnent le droit de vie et de mort sur les autres Races, que les petits blancs sachent que toute chose à une fin, et cette fin prendra naissance en Eburnie, bande de gninin porte quoi.

12.Posté par Hermann N'da le 02/08/2013 19:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci zoumana alassane

Le plus nul du site devient peu à peu un personnage comique. Son rôle est de nous amuser pendant que nous, on réfléchit.

Chacun est donc dans son rôle, dans ce qu'il sait faire de mieux.

Tous ceux qui attendent un raisonnement cohérent, sensé, logique et soutenu d'un débile,
attendent un MIRACLE,

Salut Combattant Yuotam .

13.Posté par Johny le 05/08/2013 08:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour le cas Gbagbo, tout le monde sait aujourd'hui que c'est un proces politique donc Laurent Gbagbo lui meme le sait, il sera difficile qu'il soit libere de si tot mais gardons quand meme espoir.
Mandela a fait 27 ans de prison et apres on le voit tous, la verite a enfin eclaté.
quoi qu'il arrive Gbagbo reste et demeure un combattant de la liberté et de la dignité du peuple noir et particulierment des ivoiriens

c'est mon Heros

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !