Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Adiaké : Il viole une fillette de 4 ans et bousille son sexe

le Mercredi 20 Novembre 2013 à 07:33 | Lu 1030 fois

Être attiré par les rondeurs à peine naissantes d'une môme de 4 ans, au point d'aller en profiter, c'est l'odieuse prouesse réussie par Kokogni Charles, âgé de 30 ans. Ce crime sexuel a été commis à Mélékoukro, village situé à une dizaine de kilomètres de la ville d'Adiaké.



Les faits qui nous sont rapportés, soutiennent, en effet, que, le matin du samedi 9 novembre 2013, l'on voit Kokogni Charles sortir précipitamment d'un champ de manioc et prendre la fuite en traversant la cour de dame A. Tamon. Cette dernière l'interpelle pour savoir les raisons de ce sprint matinal. Mais l'homme ne daigne pas s'arrêter. Que se passe-t-il ?

Pour le savoir, dame A. Tamon demande alors à ses enfants d'aller jeter un œil à l'endroit d'où le jeune homme vient de s'éjecter à l'instant. Et là, horreur. La petite A.T.S ( 4 ans), la fille de sa sœur qui la lui a confiée pour son éducation scolaire, est étendue dans le champ de manioc, avec notamment le sexe dans un piteux état. La môme qui est littéralement plongée dans l'inconscience totale, venait d'être sauvagement violée.

Les soupçons de l'acte ignoble se portent immédiatement sur Kokogni Charles le « sprinter ». L'alerte est aussitôt donnée. Coincé par des jeunes du village et interrogé, il nie les faits de viol. Mais déshabillé, l'on découvre sur son pénis et dans son dessous, du sang frais dont il est incapable de donner la provenance.

Pour les villageois, pas de doute, c'est bien lui qui vient de violer la fillette. Les jeunes, écœurés, veulent lui faire la peau. Les femmes du village, également indignées, exigent que Kokogni Charles les possède toutes. Ainsi, ça va étancher sa sauvage soif sexuelle.
Au final, il faut toute la vigueur du chef et du président des jeunes du village, pour éviter un lynchage certain du mis en cause qui est enfermé à double tour dans une maison. C'est là que les gendarmes viennent le cueillir, avant de le mettre à la disposition du parquet, à Aboisso, le lundi 11 novembre 2013. La fillette, les parties intimes complètement bousillées, est, quant à elle, évacuée au Chu de Treichville.

T. Mario ( Correspondant régional)
Soir Info

Mercredi 20 Novembre 2013
Vu (s) 1030 fois


Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !