Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Achat du cacao et du café par l’Etat : Objectif : mettre fin aux activités des fossoyeurs de l’économie nationale

L'Afrique en mouvement - Afrik53 - Presse Africaine & Internationale le Mercredi 9 Mars 2011 à 18:25 | Lu 410 fois



Mettre fin aux activités lugubres de certains fossoyeurs de l’économie cacaoyère et caféière. Tel est l’objectif de l’Etat de Côte d’Ivoire en prenant le contrôle de l’achat du cacao et du café. L’Etat de Côte d’Ivoire a décidé désormais d’être le seul acteur tant au niveau national qu’international de la commercialisation du café et du cacao. Une ordonnance a été prise dans ce sens le lundi 6 mars dernier par le président de la République, Laurent Gbagbo.

Celle-ci donne exclusivement droit à l’Etat de Côte d’Ivoire en son article 6, de l’opérationnalisation de tout achat du café et du cacao aux producteurs et aux groupements des producteurs sur l’ensemble du territoire national. Il détient également l’exclusivité de la fixation du prix de ces produits à tous les producteurs et autres groupements de producteurs. Il en est de même pour l’exportation de ces produits.

A ce niveau, précise cette ordonnance, « l’exportation est et demeure également une exclusivité de l’Etat de Côte d’Ivoire. Il est libre de traiter avec soi les exportateurs agréés, soit des personnes morales qu’il mandate ». En prenant ces dispositions, l’Etat affirme véritablement son pouvoir et le contrôle de toutes les transactions. Cette décision se justifie par plusieurs faits. Premièrement, le gouvernement de Laurent Gbagbo veut prouver à la face de la communauté internationale qu’il est l’autorité suprême de la Nation ivoirienne.

Deuxièmement, Il entend à travers cette décision rappeler aux exportateurs et autres multinationales que la Côte d’Ivoire n’est pas un no man’s land où tout est permis. En effet, dans leur sale besogne d’asphyxier financièrement et économiquement la Côte d’Ivoire, les multinationales opérant dans le secteur ont pris la décision de fermer leurs portes. Plus grave, leurs responsables ont pris fait et cause pour Alassane Dramane Ouattara, le candidat malheureux de l’élection présidentielle du 28 novembre 2010 et ont tous décidé de suspendre leurs activités.

Ils refusent de payer les taxes d’enregistrements et le Droit unique de sortie (Dus), taxes qui constituent une manne financière pour l’économie nationale. Plus grave encore, les pays de l’Union européenne, poussés par la France de Nicolas Sarkozy, ont pris la décision d’interdire l’exportation du cacao vers tout l’espace européen.

Ce, en vue de rendre plus difficile la situation du monde agricole devenue précaire. En décidant de prendre le « volant » de la commercialisation de ces deux produits, l’Etat veut comme le stipule cette ordonnance, se donner les moyens d’optimiser le positionnement de la production ivoirienne sur le marché mondial , développer l’organisation paysanne mise à mal depuis quelques années, améliorer la qualité du café et du cacao, permettre une contribution de la filière aux charges de la Nation.

Afrik53 - Presse Africaine & Internationale
Mercredi 9 Mars 2011
Vu (s) 410 fois


Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !