Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Accusé d'être un homme d'affaires et un milliardaire, Le Cardinal Bernard Agré répond : « C'est une légende »

le Lundi 22 Juillet 2013 à 08:07 | Lu 700 fois

Accusé à tort ou à raison d'être un homme d'affaires et un milliardaire, le Cardinal Bernard Agré a répondu à ses détracteurs, le vendredi 19 juillet 2013, à l'occasion de la cérémonie d'ouverture des festivités marquant ses noces de diamant, à la cathédrale Saint Paul du Plateau.



Accusé d'être un homme d'affaires et un milliardaire, Le Cardinal Bernard Agré répond : « C'est une légende »
« C'est une légende », a fait savoir le prélat à la retraite avant d'insister : « Je ne suis pas là pour amasser de l'argent, mais j'emploie l'argent pour faire du bien ». « Le Baobab ou la bibliothèque ambulante» comme aiment l'appeler les fidèles catholiques de Côte d'Ivoire mettait ainsi fin à un débat, qui dure depuis près de trente ans. Les plus heureux étaient ses fils et filles spirituels qui, pour lui rendre hommage, ont décidé de célébrer ses 60 ans de vie consacrée à Dieu.

Pour l'occasion, les chefs religieux catholiques, avec à leur tête, l'archevêque métropolitain d'Abidjan Jean-Pierre Kutwa, sont venus nombreux se remémorer la vie pastorale de cet grand prête qui rime avec amour, paix, réconciliation, développement, évangélisation, politique... Né en 1925 à Monga à Alépé et ordonné prêtre en 1953, le cardinal Bernard Agré, selon Lebry Léon, est devenu évêque en 1968 et cardinal en 2001. C'est d'ailleurs à ce titre qu'il a fait valoir ses droits à la retraite en 2006 à l'âge de 80 ans.

Malgré cet état de fait, il n'a jamais coupé le cordon avec le Seigneur. C'est ce qu'il sait faire le mieux, a indiqué le père Germain Gazoa, l'un des panélistes qui a exposé sur un pan de la vision pastorale du cardinal, au cours du colloque organisé à son honneur à la cathédrale Saint Paul du Plateau. C'est un véritable portrait de l'homme qu'a dressé le père dans sa communication.

Retenons que le 2éme cardinal ivoirien est un homme multidimensionnel. Il est cultivateur et éleveur, spécialiste de l'agropastoral, thérapeute tradi-moderne, botaniste, théologien, juriste, politique, spirituel et mystique, écrivain, musicien, sage-traditionnel etc. Ce visage pluriel de l'ancien patron de l'Eglise catholique en Côte d'Ivoire s'explique par le fait que le prélat a toujours eu cette forte conviction que Dieu rime avec l'enchantement du monde.

Selon lui, Dieu est la joie et la paix de la personne humaine, comme le laisse croire son saint patron Bernard de Clairvaux, considéré au XIIème siècle comme la continuation des pères de l'Eglise. « Servir l'homme et tout homme pour mieux servir Dieu » telle est la maxime du cardinal Agré. De Man, où il a été affecté comme évêque, à Abidjan en passant par Yamoussoukro, il a essayé de traduire cet amour unitaire en des actes concrets. Une spiritualité qui prend ses racines en la personne en tant que sacrement, visibilité de Dieu.

C'est sur cette conviction qu'il a, au cours de ses 60 ans de sacerdoce dont 45 ans d'épiscopat, axé sa vie pastorale qui, comme l'a dit le père Germain Gazoa, s'articule autour de cinq (5) principaux axes dont l'homme culturel, l'homme économique et social et la triple indépendance. Cette triple indépendance, le cardinal Bernard Agré l'a mis en valeur en mettant un accent particulier sur la formation des prêtres, des religieuses et autres chrétiens laïcs. Et ce, pour ne pas que ces hommes de Dieu et les brebis ne meurent pas de complexe et qu'ils puissent répondre présents partout où la vie humaine aura besoin d'eux. Une vision qui a permis à de nombreuses personnes d'être aujourd'hui à des postes de décision.

La mère Paule Florence Abou, directrice du Collège Notre Dame du Plateau qui a d'ailleurs exposé sur « La promotion de la femme dans la vision du cardinal » n'a pas dit le contraire. Elle qui a bénéficié des largesses du cardinal à travers une formation pointue. C'est donc ce prélat qui a consacré 60 ans de sa vie à Dieu, développé l'Eglise, créé des fondations etc. qui est célébré depuis le vendredi 19 juillet 2013 par l'Eglise catholique.

Elysée YAO
Soir Info

Lundi 22 Juillet 2013
Vu (s) 700 fois



1.Posté par Sily Camara le 22/07/2013 20:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
S'il nie ce n'est pas grave. On sait par contre que c'est un businessman. On sait que c'est un "prêtre" du pouvoir PDCI, depuis longtemps. On sait qu'à la différence de Monseigneur Yago, celui-là n'est pas un défenseur du peuple, des opprimés, mais une sangsue accrochée aux gens à porte-monnaie.

2.Posté par miracle man le 23/07/2013 16:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
« C'est une légende », « Je ne suis pas là pour amasser de l'argent, mais j'emploie l'argent pour faire du bien » . N'est pas là une fourberie des lèvres? il confirme cette accusation vieille de 30 ans implicitement en ce mots.

Mais quoi de surpenant? un saint nous enseigne ce genre de pratiques à l' église , il qualifie ces personnes de marchants qui laissent tomber leur libre arbitrage pour avoir ce qu'ils n'ont pas : les choses de ce monde comme l'argent.

En fait ''employer de l'argent pour faire le bien" est un appel du Seigneur aux riches pour qu'ils échangent les biens de ce monde contre des demeures éternelles en haut.

Comment ce fait il qu' un 'serviteur' du Seigneur en occurrence un prêtre se mette subtilement dans ce rôle qui ne devrait pas être le tien?

N'est ce pas le même qui après avoir été cité dans un rôle lugubre dans l'assassinat du général Guei a fait son méa cupa?

Eh mon Monseigneur, arrêtez de vouloir tromper la sagesse avec nous ,vos fidèles car le Seigneur vous attend de pieds ferme à la fin.

Nous devons le dénoncer car il jette la honte sur notre Seignueur.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !