Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Abobo/Yopougon: les FRCI occupent toujours les commissariats

le Mercredi 26 Octobre 2011 à 14:03 | Lu 577 fois



Les commissariats de police de Yopougon et Abobo, les deux plus grandes communes d’Abidjan restaient occupés mardi par les combattants d’Alassane Ouattara​, des mois après la crise postélectorale qui a fait 3.000 morts entre décembre et mai derniers, a-t-on constaté.

Huit mois après leur victoire sur l’armée régulière sous Laurent Gbagbo qui a marqué la fin de la guerre postélectorale, et malgré un arrêté du ministre ivoirien de l’Intérieur leur demandant de les rétrocéder aux policiers, les éléments des Forces républicaines (Frci) restent encore très présents dans les commissariats d’Abobo. , commune du nord d’Abidjan et fief d’Alassane Ouattara.

“Ils sont là depuis, nous travaillons en parfaite collaboration, ils ont aussi des bureaux’’, a indiqué, sous anonymat, un agent de police du 13e arrondissement à Abobo-Avocatier.

Le constat est le même aux 14e, 32e, 15e et 21e arrondissements, les quatre autres commissariats que compte Abobo.

“Nous attendons les nouvelles décisions d’affectation ou de réinsertion du gouvernement dès la fin de notre profilage en octobre“, a confié un élément des Frci du 15e arrondissement, au secteur d’Abobo-gare.

A partir du quartier d’Abobo, les éléments des Frci, des analphabètes pour la majorité, ont été à l’origine de l’insurrection armée en faveur d’Alassane Ouattara ayant conduit à la chute de M. Gbagbo en avril dernier. Sortis vainqueurs de la guerre face aux Forces de défense et de sécurité (Fds, armée sous Gbagbo), les Frci ont pris le contrôle des casernes militaires et les commissariats du pays.



A Abobo, les Frci sont en territoire conquis. Ils le sont moins à Yopougon, l’autre grande commune de la capitale économique ivoirienne, où ils continuent d’occuper les quatre commissariats de police d’où ils procèdent à des patrouilles à travers ce quartier resté pendant plusieurs semaines le dernier bastion des combattants pro-Gbagbo.

“Ils (les Frci) ont pris le commissariat en otage. Ils sont là et ils n’ont guère l’intention de repartir“, a confié un policier du 28e arrondissement, s’abstenant de décliner son identité.

Le gouvernement ivoirien qui assimile nombre d’entre eux à des “civils en treillis“ qui ont infiltré les rangs des Frci, a lancé en juin un programme de rétrocession des commissariats aux forces de police.

A ce jour l’opération a permis le retour de l’administration policière dans la moitié sud d’Abidjan. Mais quatre mois après son lancement à grands de battage médiatique, policiers et gendarmes de la partie nord partagent leurs locaux avec les Frci.

“Chacun connaît sa place, ils (FRCI) ne nous empêchent pas de travailler“, a indiqué un sous officier de police du 16e arrondissement de Yopougon Sicogi.

Source: Alerte Info – Le Nouveau Courrier

Mercredi 26 Octobre 2011
Vu (s) 577 fois



1.Posté par contribution le 27/10/2011 18:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ainsi va la republique des mediocres puisque le desordre et l anarchie ont fait place dans la capitale sans que le premier des mediocres et ministres sbires n aient d autorite pour crier gars, ah quand on a pas les moyens de sa politique on fait la politique de ces moyens et cette bande de voyous s illustre bien dans cette pratique.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !