Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Abobo : Une fillette de 11 ans tuée et vidée de son sang

L'Afrique en mouvement - Afrik53.com : Infos 7J/7 le Jeudi 18 Décembre 2014 à 00:00 | Lu 912 fois



«La dette coloniale » que les brouteurs font payer aux Blancs en les arnaquant via Internet est chèrement payée par les enfants. Il ne se passe plus un jour sans que des mômes ne soient retrouvés assassinés, le corps atrocement mutilé.

La semaine dernière a été particulièrement tragique. Alors qu’au quartier Koweit (Yopougon), le petit Esso Meless, à peine 6 ans, était retrouvé égorgé et vidé de son sang par un brouteur qui a été interpellé, à Abobo PK 18, un autre enfant payait de sa vie cette même barbarie.

Il s’agit de Sylla Safi, âgée de 11 ans. Cette gamine qui vivait chez sa tante Oumou Kouyaté, a été retrouvée morte décapitée et vidée de son sang. Son corps a été retrouvé dans un ravin non loin du pont reliant PK 18 au carrefour N’Dotré.

Selon un proche de la famille que nous avons rencontré, le jour de la découverte macabre, c’est-à-dire le samedi 13 décembre dernier, l’infortunée se rendait aux environs de 6h dans une décharge non loin de la maison, pour y déverser des ordures ménagères. Et c’est chemin faisant que la gamine a rencontré le monstre ayant pactisé avec le diable pour lui ôter la vie.

Pour l’heure, personne ne sait qui est l’auteur de ce crime crapuleux. Mais, face à une mort aussi violente, les riverains ont juré d’assurer leur propre sécurité si l’Etat ne le faisait pas face à la poussée des «Brouteurs» qui s’adonnent à de telles pratiques inhumaines en cette fin d’année pour, disent-ils, encaisser ‘’leurs dettes coloniales’’.

D’ici là, les éléments du commissariat du 32ème arrondissement de police ont été saisis pour enquête. En tout cas, à Abidjan l’on se demande s’il n’urge pas qu’on ferme les cybercafés, lieux où vont les «Brouteurs» pour arnaquer les Blancs. Raison pour laquelle, ils ont recourt aux crimes rituels.
Depuis ce mois de décembre, c’est le quatrième assassinat d’enfants qui est enregistré sur les bords de la lagune Ebrié. Le 01er décembre, l’on enregistrait la disparition du petit Jean Aurélien David Koffi âgé de 9 ans qui a été enlevé à sa sortie d’école à Yopougon Ananeraie.

Il a été retrouvé assassiné, 72 heures plus tard, et vidé de son sang au village de Lokoa. Puis le 09 décembre, ce fut le tour d’un autre enfant, Mareau Bénitier, tué par un brouteur au nom de Bolé Kodo Frédy qui a été mis aux arrêts. Bref, si l’enfer existe, c’est sûr que ces tueurs d’enfants y ont leurs places.
A.C.
Le Sursaut

Afrik53.com : Infos 7J/7
Jeudi 18 Décembre 2014
Vu (s) 912 fois



1.Posté par Zadi le 18/12/2014 12:44 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ne chercher pas loin les coupables ce sont les microbes de dioualabougou ooooh. .......

2.Posté par MERMOZ le 18/12/2014 13:21 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cer Vraiment Dommage, notre Generation est entrain de perdre ses reperes. Que devons nous faire? Quels Sanctions faut il prendre contre ses Criminels?...... Ké DIEU nous sauve d cet periple!

3.Posté par fb le 22/12/2014 11:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quand un article salue et encourage les criminels appelés brouteurs en parlant de "dette coloniale", moi je parle d'irresponsabilité notoire et d'inconscience complice.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !