Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Abobo / Expulsées depuis un mois - 200 familles menacées de mort

le Samedi 9 Février 2013 à 01:25 | Lu 736 fois



Abobo / Expulsées depuis un mois - 200 familles menacées de mort
Aucune âme sensible ne peut résister à la situation dramatique que vivent les quelques 200 familles du quartier Biabou 2 d’Abobo.



D’un coté, des effets personnels éparpillés dans la rue, des parents et leurs enfants assis à même le sol, les regards vides et interrogateurs. De l’autre coté, des maisons dans lesquelles vivaient ces derniers depuis plusieurs années, dont les portes sont désormais barricadées. C’est le décor qu’offre Biabou 2 à tous ceux qui passent devant ce quartier. Recevant la presse mercredi dernier sous un abri de fortune, improvisé pour la cicrconstance, dame Salimata Ouattara, présidente de l’association des démunis de Côte d’Ivoire et Koko Kouassi, chef de ce site sinistré, qui avait à leurs cotés Gogoné Bi Pierre, président du collectif des déguerpis de Biabou 2 et Diomandé Béko, président des jeunes dudit quartier, ont expliqué les raisons du drame que vivent les populations de ce quartier. A en croire leurs récits, c’est depuis le 8 janvier dernier, sous ordre d’un opérateur économique libanais, répondant au nom de Moutapha Aïdara, qu’ils ont été vidés manu militari par des hommes en armes lesquels les avaient assiégés, sous la surpervision de Gonh Aimé-Raoul, un huissier de justice. Ce dernier prétendait agir sous la force d’un ordre d’expulsion délivré par un procureur.

Renseignement pris, le procureur en question ne reconnaît pas avoir signé un tel document. L’Avocat général a donc demandé aux locataires de réintégrer leurs habitations. Mais malgré cette décison de justice, des agents des forces de l’ordre, réquisitionnés par l’opérateur économique libanais, ont empêché plus de 200 familles d’intégrer leurs maisons. Ainsi, depuis un mois, ces infortunés vivent en plein air et passent la nuit à la belle étoile, sous la menace des armes des corps habillés mobilisés par Mohamed Aïdara. Toujours selon les explications de dame Salimata Ouattara, des chefs de famille ont été brutalisés par ces hommes en uniforme. « Ces traitements inhumains ont obligé une femme enceinte à une fausse couche », a-t-elle déploré.

De leur coté, les familles sinistrées lancent un cri de détresse aux autorités, surtout au Président de la République, Alassane Ouattara, afin qu’une solution rapide soit trouvée à leur sort. Signalons que ces familles déguerpies de force par l’opérateur libanais, proveniennent de l’opération de déguerpissement et du recasement des populations du quartier Washington des 220 logements vers les sites de Biabou, initiée sous le Président Henri Konan Bédié en 1999

Samedi 9 Février 2013
Vu (s) 736 fois



1.Posté par gasparo hina le 09/02/2013 04:57 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
c'est bien fait pour vous.quand gbagbo vous disait que des nuages noires se dirigeaient sur la cote d'ivoire.

2.Posté par Fati le 10/02/2013 02:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Oh vous la !si vous n'avez rien a nous dites fermer la et passez a d'autres choses. Des noms comme Salimata Ouattara, Koko Kouassi, ou encore Diomandé Béko et consort soient chasser de leurs châteaux d'Abobo, nous ici dans notre monde on se foute. S’ils il y a plus de maison qu'ils partent dans leur village ou pays, ou est encore le souci. Vous n'avez rien encore vu bande d’imbécile que vous soyez. ca c'est rien encore dans les jours qui arrivent c'est du piment vous allez laper avec vos dents, comme ca la prochaine fois vous n'allez pas fait le con avec des bonne personne qui connaisse la valeur humains. Vous avez voulu mossi dramort le rat au visage serpent, voila il est a vous cadeau. Bande des ingrate que vous soyez comme lui .dans les semaines à venir c’est un tourbillon qui va vous balayer avec tout vos noms bizarre comme ca vous allez vite retrouver vos village. Quand vous et vos enfants supportait ses rebelles en leur donnant des maisons et de quoi a mangé pour tué et chasser des bonne gens qui vous aime, a quoi avez-vous pensé ? Arrêtez de vous tracasser bientôt il va vous apporter des millions et des solutions.
Je me tordre de rire.
Paix d cœur a la RP

3.Posté par Fatim le 10/02/2013 14:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Coucou fati.

Ces ingrats n ont rien vu encore. Ca c est leur business. Nous, on s en tape ma cherie!

Seras tu a la Haye? Si oui, je souhaiterais te rencontrer.

Bon Dimanche. Que Dieu te benisse!

4.Posté par kone cote d''ivoire* le 10/02/2013 15:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
NOUS ON FAIT RIEN AVEC C'EST PAS SES GENS QUI ONT HEBERGE LES REBELLES VENUS DU NORD DANS SES DIFFERENTS BORIBANA...QUI VIVRA VERRA...IMBECILES HYPOCRITES INGRATS QUE VOUS ETES...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !