Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Abidjan se vide de sa population - Licorne et l`Onuci préparent un Rwanda bis

L'Afrique en mouvement - Afrik53 - Presse Africaine & Internationale le Jeudi 24 Mars 2011 à 12:06 | Lu 581 fois



Les rebelles et leurs alliés, l'Onuci et Licorne, prédisent l'apocalypse à Abidjan. Une intox si bien ficelée qui fait fuir les Abidjanais vers d’autres cieux. Ces mouvements de populations recèlent des dangers et font penser au génocide rwandais.

Abidjan et sa périphérie se vident de leurs populations. Les différentes gares routières sont bondées de monde en partance pour l'intérieur et l'extérieur du pays. Si certains fuient les tueries dans les quartiers de communes tel qu’Abobo orchestrées par les rebelles de Ouattara, d'autres, la majorité, sont motivés à quitter Abidjan par la désinformation et l'intoxication orchestrées par les rebelles et leurs alliés, l'Onuci et Licorne.

La stratégie de
l'extermination

La stratégie mise en place par les ennemis de la Côte d'Ivoire est la même que celle utilisée au Rwanda lors du génocide en 1994. Cette stratégie est toute simple. Elle fait croire aux habitants que la capitale du pays sera bombardée de bout en bout. On invite alors les populations à quitter la ville. Cette intoxication est si forte que femmes, enfants et personnes âgées quittent la ville pour se cacher dans les campements et les villages. Le reste est un jeu d’enfant. Les assaillants s’attaquent aux populations sans défense pour les faire passer de vie à trépas.

On l'a vu avec le Rwanda où les populations sans défense se cachaient dans les hautes herbes et les endroits précaires. Elles étaient en ces lieux des proies faciles pour les assaillants. Les meurtriers, Hutus guidés et encadrés par les Européens, s'adonnaient à cœur joie à l'extermination des Tutsis. On a vu dans le film consacré à ce génocide, “Hôtel Rwanda” comment les français et autres Occidentaux, les mêmes qui sont ici en Côte d'Ivoire, montraient aux Hutus les cachettes des Tutsis. Ces derniers ont été tués par milliers.

Des villages entiers
menacés

C'est ce même coup que préparent l'Onuci et Licorne en poussant par l’intox les Ivoiriens à partir par groupes au village et dans les lieux non sécurisés. La ville se vide donc. Elle est rendue vulnérable aux attaques rebelles. Des immeubles entiers sont occupés ces jours-ci par pas plus de trois familles. Imaginez cet immeuble attaqué par des rebelles. Aucune issue de sortie. Le pays est donc fragilisé en ville et au village. Les individus sans défense sont ainsi livrés aux assaillants de Ouattara.
Le ministre Blé Goudé, qui a sûrement compris l'astuce des rebelles de Ouattara, a demandé aux Ivoiriens de ne pas déserter Abidjan, de ne pas céder le terrain aux rebelles.

Un appel peut être tardif. Parce que beaucoup d'Ivoiriens sont déjà dans les campements et villages. S'agissant de la région ouest qu'ils occupent, les rebelles font exactement le contraire de ce qu'ils ont fait à Abidjan. Ils attaquent les villageois et ceux-ci fuient vers les villes en délaissant leurs villages. Ils s'y installent en tuant chefs et notables.

Concernant les autres régions de la Côte d'Ivoire, des rebelles qui fuient les affrontements à Abobo, Koumassi et Port-Bouët II à Yopougon trouvent refuge dans les villages où ils ont des parents. Ces nouveaux arrivants augmentent le nombre des allogènes qui peuplent les villages avec des intentions belliqueuses. Qui défendra ces villages quand ils seront attaqués? C'est une véritable équation que doivent chercher à résoudre nos autorités. C'est vrai, cette équation est difficile, vu le nombre des villages, mais il faut tout de même chercher et trouver un début de solution.

Le général Gnakoudé Bérena est à Abidjan

Pour réussir leur coup, les rebelles et leurs alliés ont fait venir à Abidjan le général togolais Gnakoudé Bérena. Cet homme était au Rwanda au service de la France et de l'Onu quand le génocide a eu lieu. La France l'a fait venir pour qu'il mette son expérience au service des rebelles ivoiriens. Le Togolais est si fier de sa mission qu'il est arrivé dare-dare sur les rives de la lagune Ebrié. Il n'est pas seul.
La France a aussi fait venir à Abidjan, selon nos sources, plusieurs unités des forces spéciales membres des commandos des missions et autres expéditions à Abidjan.

Selon toujours nos informateurs, ce sont trois sections du centre des opérations spéciales, le Cos. "C'est une force de massacre, ses éléments ne font pas de renseignement, ils tuent", ont-ils prévenu.
Nos sources ont précisé que "ceux qui sont actuellement en Côte d'Ivoire sont noirs; pour la plupart parlent parfaitement les ethnies ivoiriennes et sont fondus au sein des populations. Ils se font passer pour des pêcheurs, marins ou maçons et vivent ou marchent en double. Dans la phase finale de l'exécution de la déstabilisation, ces éléments seront appuyés par plusieurs autres unités des forces spéciales françaises qui sont trempées dans la chute de plusieurs régimes africains que Paris ne voyait pas d'un bon œil…".

La Côte d'Ivoire- disons le tout net, malgré l'attaque française imminente, reste sereine. Parce qu'on n’a jamais vu un pays tué dix millions de personnes pour assujettir un autre. Et, pour ce qui se passe dans ce pays entièrement mobilisé pour le président Gbagbo, c’est une véritable gageure que la France doit réussir pour imposer Dramane Ouattara. Ce ne sera pas facile pour elle. Ni dit-on pas qu'il y a un Dieu pour les pauvres et pour les faibles ? Les Français doivent se rappeler ce que disait le général Poncet : "Celui qui n'a jamais vu Dieu, qu'il se rende en Côte d'Ivoire…". Les Ivoiriens attendent donc Sarkozy et ses rebelles de pied ferme.

Franck Dally
franckdali1@yahoo.fr



Afrik53 - Presse Africaine & Internationale
Jeudi 24 Mars 2011
Vu (s) 581 fois


Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements










Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !