Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Abidjan/pollution d’un village: 2850 personnes menacées de mort

le Jeudi 18 Juillet 2013 à 07:29 | Lu 429 fois

Si rien n’est fait d’ici peu, les 2850 âmes qui vivent à Beago, un village d’Abidjan situé dans la commune de Yopougon, entre le palais de justice (à moins de 2 km) et la centrale d’Azito, risquent tous la mort.



Abidjan/pollution d’un village: 2850 personnes menacées de mort
C’est ce qui ressort de la conférence de presse animée par le chef de ce village, Abé Blessoué Paul qui avait à ses côtés, son adjoint, Kotan Badjé Abraham, le mercredi 17 juillet 2013, à son domicile à Beago.

Selon le chef Abé Blessoué Paul, les habitants de son village croulent sous le poids de la pollution de la lagune depuis maintenant 5 ans. « Depuis 2008, le village vit sous les odeurs. Lesquelles sont le corollaire des déchets de la zone industrielle, du Centre hospitalier universitaire (Chu) de Yopougon, de Port-Bouet II, des excréments d’hommes et d’animaux etc», a-t-il dit, avant d’ajouter que « des enfants sont malades, les poissons meurent, la végétation menacée, les femmes enceintes font de fausses couches, les activités de la pêche ne peuvent plus être pratiquées, des habitations ont été détruites, les populations respirent mal etc ». Une situation qui l’a poussé à mener des démarches auprès des autorités du pays depuis des années, qui malheureusement sont restées, a-t-il déploré, infructueuses.

D’où son cri du cœur au président de la République, Alassane Ouattara : « Que l’Etat vienne nous sauver car nos vies sont menacées. Beago est délaissé pourtant c’est l’exutoire de Yopougon. Quand il pleut, je ne dors pas. Les habitants et moi souffrons. Quand je m’assois devant la télévision et qu’on parle d’environnement, je l’éteins dans l’immédiat ». Des propos soutenus par les représentants de jeunes, Serge Kotan, et Mme Adou Emilienne.

Tous deux ont, à leur tour, affirmé que l’avancée de la pollution dans leur village entraîne des conséquences humanitaires, environnementales et sanitaires.

Pour éviter donc qu’une catastrophe humanitaire se produise, ils ont exhorté les autorités à se pencher sur leur cas, qui, ont-ils estimé, est bien plus dramatique que la baie lagunaire de Cocody. Car au-delà de cette pollution qui recouvre toutes sortes de déchets, des corps d’hommes sont très souvent repêchés sur cette lagune. « Plus grave, les corps sont souvent retrouvés ici. L’eau amène les avortons jusqu’à nous. Nous avons du mal à vivre à Beago », a martelé le chef qui a ajouté, très en colère, que les populations de ce village et lui, sont sur le pied de guerre.

Séverin DJAHA (Stg)
Source : Soir Info

Jeudi 18 Juillet 2013
Vu (s) 429 fois


Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !