Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Abidjan évoque un mandat de la CPI contre Charles Blé Goudé

le Dimanche 22 Septembre 2013 à 15:05 | Lu 975 fois



Abidjan évoque un mandat de la CPI contre Charles Blé Goudé
Le gouvernement ivoirien a évoqué vendredi et samedi l'existence d'un mandat d'arrêt de la Cour pénale internationale (CPI) contre Charles Blé Goudé, l'ex-chef des +jeunes patriotes+, inculpé de "crimes de guerre" par la justice ivoirienne pour son implication présumée dans la crise postélectorale de 2010-2011.

Vendredi soir, le ministre de la Justice Gnénéma Mamadou Coulibaly a affirmé devant les caméras de la télévision publique ivoirienne que "Charles Blé Goudé fait effectivement l'objet d'un mandat d'arrêt".

Mais Abidjan n'a "pas encore été sollicité par la CPI pour assurer son transfèrement à La Haye", a-t-il précisé au cours de la même interview.

"Nous n'avons pas encore, au niveau du gouvernement, statué sur le cas Blé Goudé. C'est lorsque la CPI lève le mandat d'arrêt, le rend public, qu'elle demande à un État le transfèrement de la personne visée par ce mandat d'arrêt", a-il expliqué. "Le gouvernement, au moment opportun, apportera la réponse qu'il faut à une telle demande si elle était formulée", a-t-il ajouté.

Des propos inattendus alors que le cas Blé Goudé est extrêmement sensible en Côte d'Ivoire, deux ans après la crise postélectorale qui a fait plus de 3.000 morts en 2010-2011.

Samedi, M. Coulibaly, sollicité par l'AFP, n'a pas souhaité être interviewé.

Le porte-parole du gouvernement Bruno Koné, par ailleurs ministre de la Poste et des Technologies de l'information et de la communication, qui avait dans un premier temps évoqué un "lapsus" du ministre de la Justice, a ensuite usé du conditionnel pour ce dossier.

"Il semblerait qu'il y ait un mandat d'arrêt de la CPI qui n'est pas rendu public. C'est seulement quand il le sera que le gouvernement réagira sur le sujet", a-t-il déclaré à l'AFP.

Charles Blé Goudé, ancien ministre de la Jeunesse de Laurent Gbagbo et chef des +jeunes patriotes+, milices pro-Gbagbo parfois extrêmement violentes, a été arrêté le 17 janvier au Ghana après plus d'un an et demi de cavale et extradé dès le lendemain. La justice ivoirienne l'a inculpé le 21 janvier notamment de "crimes de guerre", mais aussi d'"assassinats, vols en réunion, dégradation et destruction de biens d'autrui".

Sous sanctions de l'ONU depuis 2006 et considéré par des ONG internationales comme responsable de nombreuses violences, Charles Blé Goudé, 41 ans, surnommé "général de la rue" pour sa capacité de mobilisation, est régulièrement cité comme une cible possible de la CPI.

Laurent Gbagbo est actuellement détenu à La Haye, où il a été transféré fin 2011, accusé de crimes contre l'humanité par la juridiction internationale pour son rôle dans la crise postélectorale, quand il avait refusé de reconnaître la victoire d'Alassane Ouattara. Ce refus avait provoqué de sanglants combats entre les deux camps.

Abidjan a refusé vendredi de transférer sa femme Simone devant la CPI, au motif que la justice ivoirienne était désormais en capacité d'assurer équitablement son procès.

Une pétition a récemment été lancée pour exiger la libération de M. Blé Goudé pour des "raisons humanitaires". En août, un collectif d'avocats lui ayant rendu visite avait dénoncé des "traitements cruels, inhumains et dégradants" à son encore et constaté des "séquelles de la torture".

"Charles Blé Goudé se porte bien. Je n'ai pas été saisi d'une situation anormale le concernant. Je peux affirmer qu'il se porte bien", a indiqué Gnénéma Mamadou Coulibaly vendredi.

Le régime d'Alassane Ouattara est régulièrement accusé de favoriser une "justice des vainqueurs", aucune figure de son camp n'ayant été inquiétée pour les graves crimes commis durant la dernière crise. "Il n'y aura d'impunité pour personne", a lancé le ministre de la Justice, précisant qu'une instruction était en cours.

AFP

Dimanche 22 Septembre 2013
Vu (s) 975 fois



1.Posté par Hermann N'da le 22/09/2013 17:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
À L' ATTENTION DES ÉCRIVAINS DE L'AFP

Votre article est truffé de contre-vérités et de grossièretés. Vous ne pourrez JAMAIS falsifier l'histoire récente de notre pays, la CI.

1--Laurent GBAGBO n'a pas perdu les élections présidentielles de 2010. C'est Dramane OUATTARA qui a refusé de reconnaître le verdict des urnes confirmé par le Conseil Constitutionnel, juge des élections . Le refus de Dramane OUATTARA de reconnaître sa défaite a obligé le vainqueur (SEM Laurent GBAGBO) à proposer lle RECOMPTAGE DES VOIX comme cela se fait dans toutes les sociétés humaines civilisées et organisées. Dramane et ses soutiens de la mafia occidentale ont opté pour la lutte armée qu'ils ont d'ailleurs engagée depuis le 19 septembre 2002. La suite on la connait. Elle vient contredire le chiffre de 3 000 morts que vous avancez souvent de façon mensongère (nous y reviendrons plus en détail au 3ème point de notre développement ).

2--Vous faites passer le combattant de la Liberté Charles BLÉ GOUDE pour un chef milicien. Vous affirmez qu'il est le "le chef des jeunes patriotes, milices pro GBAGBO" . Mais dans votre logique de distraction, vous "omettez" de préciser que le concept de "jeunes patriotes" n'est pas né à la faveur de ce que vous appelez "crise post électorale" mais a un lien direct avec l'attaque terroriste perpétrée contre la CI dans la nuit du 18 au 19 septembre 2002 par les mercenaires recrutés dans la sous région par le sieur Dramane OUATTARA . Charles BLÉ GOUDE qui vivait hors de la CI n'est rentré plus tard au pays que pour organiser la résistance. Loin d'être donc des miliciens, les jeunes patriotes dirigés par Charles BLÉ GOUDE ont défendu la CI LES MAINS NUES grâce à ce que vous reconnaissez vous-mêmes : LA CAPACITÉ DE MOBILISATION DE ZADI GBAPE GRÉGOIRE, le GÉNIE DE KPO, le CRABE AUX 18 TROUS, le GÉNÉRAL DE LA RUE.

Cette résistance a permis à la CI et à ses Institutions de rester opérationnelles ou "debout" comme on le dit communément, jusqu' au prétexte d'une "crise post électorale" qui a permis aux prédateurs occidentaux de procéder à l'enlèvement du président ÉLU des Ivoiriens, SEM Laurent GBAGBO , pour le Conduire dans la Prison Impérialiste (CPI).

3--Si vous reconnaissez donc avec nous que le concept de " jeunes patriotes" est une réaction à l'agression rebelle sauvage du 19 septembre 2002 , des hommes de Dramane OUATTARA , et que cette organisation est antérieure au coup d'état de OUATTARA et ses amis contre GBAGBO , vous devriez avoir le courage de revoir à la hausse le nombre de victimes de la rébellion de OUATTARA, que vous plafonnez souvent à 3 000, on ne sait sur la base de quelles statistiques.

Nous serons toujours présents pour rectifier vos propos mensongers, partout ou besoin sera. Vous pouvez en être certains.

2.Posté par >MONSBIL le 22/09/2013 22:21 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci encore Hermann N''''da,de leur raffraichir la memoire.saltation a toute la revolution permanente

3.Posté par >MONSBIL le 22/09/2013 22:24 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci encore Hermann N'da,de leur raffraichir la memoire.saltation a toute la revolution permanente sans oublier le grand Hassan Magued

4.Posté par Osdansgorge le 22/09/2013 22:28 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci guerrier N''da de rectifier ces torchons. On prend note de tout ce qui se fait dans notre pays. Réduire le nombre des milliers d''ivoiriens assassinés par dramane et ses soutiens est un crime que toute personne qui le fait va payer et très cher. Les ivoiriens peuvent ne pas s''entendre sur certaines choses maintenant mais ils n''accepteront plus longtemps ces actes barbares. S''ils veulent, ils peuvent envoyer la Mère(Simone) et le Fils(Gbapè) là où ils ont envoyé le Père. Eux(ces criminels protégés qui ont pris notre pays otages) n''auront pas l''occasion d''aller à la CPI, sinon ça une grâce piur eux. Si pour eux BLE GOUDE est un milicien ou chef milicien parce qu''il a appelé à la résistance aux mains nues. On a compris. Si pour eux, dire non aux assassins ou tueu de ses frères et soeurs, BLE GOUDE est un criminel. On a compris. C''est comme ça que les occidentaux ont fabriqué par l''injustice et le mépris des terroristes arabes. Il y a un temps pour toutes choses, un temps pour être et u

5.Posté par Osdansgorge le 22/09/2013 22:53 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Un temps pour être tué et un temps pour ......... Les occidentaux n''ont jamais cessé de mépriser les africains. Pour eux, nous sommes des animaux et on (africains) n''est pas important. Nos noms doivent toujours être misère, famine, chômage, pauvreté mendiants etc... Quand un blanc est tué ou pris en otage dans le Sahel par ex. ça devient un tollé, le monde doit pleurer et payer pour le "seul petit bla",on peut dormir à cause de Rfi, bbc et tous les autres média du monde mais quand eux,ils tuent 15millions de congolais, des dizaines de millers d''ivoiriens, plus d''un million de Rwandais......, ça on en parle pas parce que des animaux sont morts. Tous les médias sont muets. Leurs chômeurs sont payés avec l''argent tiré des millions de familles massacrés mais Dieu est juste et saura juger.

6.Posté par Yuotam le 23/09/2013 00:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
AFP=Agence franSSaise de Propagande, tout est mensonge dans cette république Betteravière, avec leur armée d'occupation NAZIE. ces criminelles non hésités pour utiliser l'arme chimique en Côte d'Ivoire, le 11 avril 2011 sur près de 10 km de leur base de port Bouët jusqu'à la résidence du PR, tous leur jeunes gens qu'il rencontrait il l'arrosait d'un liquide et c'était la mort assuré pour ce jeune sans doute ils ont retenue la leçon de l'hôtel Ivoire en 2004 lorsqu'ils ont fait un carnage et handicapé un peu plus de 2000 jeunes gens a vie.

Tout ça pour nous foutre un Burkinabè et sa pute JUIVE.

Merci Mon CEMA N'DA HERMANN pour ton intervention pertinente.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !