Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Abidjan : Panique : des civils fuient la zone du Golf Hôtel au lendemain de l'attaque

L'Afrique en mouvement - Afrik53 - Presse Africaine & Internationale le Dimanche 10 Avril 2011 à 12:03 | Lu 419 fois



ABIDJAN — Plusieurs centaines de personnes fuyaient dimanche matin les environs du Golf Hôtel à Abidjan, au lendemain de l'attaque du quartier-général d' Alassane Ouattara, ont rapporté des habitants.

Une résidente du secteur, sortie acheter du pain, a dit par téléphone à l'AFP avoir vu "entre 200 et 300 personnes fuyant le quartier".

"C'était terrible, si tu as entendu ça tu ne peux rester ici," a expliqué par téléphone une autre habitante, en évoquant les affrontements de la veille. "Dès que ça c'est terminé, les gens ont commencé à faire leurs bagages, ils partent avec leurs affaires".

"Ce matin (dimanche), on a vu des véhicules 4x4 avec des hommes armés dedans qui ont commencé à rentrer dans la zone", a-t-elle ajouté sans pouvoir préciser à quel camp appartenaient ces combattants.

La même habitante a indiqué "il y a seulement eu quelques tirs ce matin, peut-être des tirs de sommation".

Un employé du Golf Hôtel a de son côté indiqué que "la nuit a été très calme". "Le personnel qui avait été mis en sécurité, a repris le travail après 18H00 (locales et GMT), il n'y a de rien de spécial ce matin".

Samedi, le Golf Hôtel a été pendant une heure environ la cible de tirs aux armes lourdes et légères. Selon plusieurs témoins, les tirs ont débuté avant 17H00 locales et GMT et se sont achevés peu après 18H00.

Le porte-parole du président Laurent Gbagbo, Ahoua Don Mello, a toutefois démenti vivement que cette attaque ait été menée par ses forces: "C'est absolument faux. Il n'y a pas eu d'attaque du Golf", a-t-il dit à l'AFP, qualifiant l'incident d'"attaque imaginaire".

Ces tirs contre le Golf Hôtel étaient les premiers visant directement l'hôtel où sont retranchés M. Ouattara et son gouvernement depuis le début de la crise post-électorale ivoirienne, il y a plus de quatre mois.

"Le président Gbagbo appelle à la résistance contre les bombardements et les agissements de l'armée française en Côte d'Ivoire, car en définitive c'est l'armée française qui nous attaque", a par ailleurs indiqué Ahoua Don Mello.

"Nos troupes sont en train de se reconstituer après avoir subi une attaque barbare des rebelles appuyés par l'ONU et Licorne", a-t-il ajouté.

Menée après une journée relativement calme à Abidjan, ces tirs contre le Golf Hôtel sont les premiers visant directement l'hôtel où sont retranchés M. Ouattara et son gouvernement depuis le début de la crise post-électorale ivoirienne, il y a plus de quatre mois.

"Nous sommes attaqués à l'arme lourde et légère. Ca fait trembler les murs, le personnel est en train d'être évacué dans les sous-sols", a déclaré un employé de l'hôtel. Selon plusieurs témoins, les tirs ont débuté avant 17H00 locales et GMT et se sont achevés peu après 18H00.

Les Forces de défense et de sécurité (FDS, pro-Gbagbo) "sont en train de nous attaquer et nous essayons de les repousser", a indiqué un combattant des Forces républicaines de M. Ouattara.

"Les tirs sont très, très proches. Des snipers ont tiré des rafales de kalachnikov. Les pro-Gbagbo nous attaquent sur tous les fronts", y compris depuis le bord opposé de la Lagune qui longe le Golf hôtel, a déclaré un résident du Golf hôtel.

"Avant l'attaque du Golf hôtel, un convoi de soldats FRCI (Forces républicaines, pro-Ouattara) est tombé dans une embuscade alors qu'il sortait de l'hôtel en direction d'Abobo (nord d'Abijan)", a déclaré à l'AFP un responsable militaire du camp Ouattara.

"Il y a au moins quatre morts et une dizaine de blessés", a-t-il ajouté. Il n'était pas possible dans l'immédiat de confirmer ce bilan.

Les Casques bleus défendant le QG de Ouattara ont riposté samedi après cette attaque au mortier, a annoncé la mission de l'ONU en Côte d'Ivoire (ONUCI).

"C'est venu de l'autre côté de la lagune (au sud de l'hôtel) et de la résidence du président Gbagbo (situé dans le même quartier de Cocody)", a déclaré Hamadoun Touré, porte-parole de l'ONUCI.

"Conformément à leur mandat de protection de l'hôtel du Golf où se trouve le président Ouattara et son équipe, les Casques bleus ont riposté en ciblant l'origine des tirs venant de l'autre côté de la Lagune. Nous avons volontairement évité la résidence du président Gbagbo", a ajouté le porte-parole.

A Washington, le porte-parole du département d'Etat a de nouveau condamné samedi les violences perpétrées par les forces de Laurent Gbagbo, qualifiant ses tentatives de négociation de "ruse pour se regrouper et réarmer".

Sur le terrain, une accalmie avait prévalu samedi à Abidjan après de violents combats la veille à la mitrailleuse lourde et à l'arme légère qui ont fait rage dans le périmètre qui englobe la résidence de M. Gbagbo, la RTI et l'école de gendarmerie.

Les troupes de Laurent Gbagbo se battent avec acharnement dans les fiefs qu'elles ont conservés et où elles bénéficient d'une certaine mobilité, selon des témoignages concordants.

Copyright © 2011 AFP

Afrik53 - Presse Africaine & Internationale
Dimanche 10 Avril 2011
Vu (s) 419 fois


Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements










Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !