Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Abel NAKI, depuis le Ghana : « Nous sommes tous exilés »

le Samedi 27 Août 2011 à 08:12 | Lu 867 fois



Abel NAKI, depuis le Ghana : « Nous sommes tous exilés »
« Comme nous l’avions promis aux ivoiriens de France, lors de notre levée de fonds du 13 août dernier à Paris, nous sommes actuellement au Ghana, première étape de notre tournée, pour nous imprégner des conditions de vies de nos compatriotes exilés (…) Je suis très émue mais aussi très heureux de voir des ivoiriens venir massivement nous accueillir », sont les premiers mots du leader du Cri-panafricain, Abel Naki, à sa descente d’avion. C’était à l’aéroport d’Accra, ce jeudi 25 août 2011.

Accueillie par le bureau de l’association des réfugiés ivoiriens de la diaspora (ARID), présidé par l’homme d’affaire ivoirien, Kamena Brown, la délégation venue de Paris a débuté son programme par des entretiens avec les responsables de l’association ce vendredi matin. Abel Naki et sa délégation profiteront du week-end pour prendre langue avec plusieurs leaders d’opinions et autres cadres ivoiriens présents dans la capitale Ghanéenne.
Notons qu’à travers ce déplacement du Cri-panafricain sur le terrain, c’est un geste de solidarité et de fraternité qui est exprimé. «Nous sommes tous des exilés forcés » a martelé le chef de la délégation tout le long des entretiens avec les ivoiriens exilés au Ghana.

«Certes nous sommes là pour soulager nos compatriotes, mais, nous sommes aussi conscients que les besoins d’un refugié sont énormes... Le tout n’est pas d’envoyer des western union depuis des milliers de kilomètres mais d’être sur le terrain auprès de ceux là-même pour lesquels l’on se mobilise, pour les écouter et faire le bon diagnostic afin d’y apporter le remède approprié. C’est tout le sens de notre présence ici au Ghana et après ailleurs là où se trouvent nos compatriotes exilés » dira-t-il.

Dès ce lundi, débutera une tournée marathon dans les différents camps ayant accueillis les réfugiés ivoiriens.
Au menu, la délégation de Paris se rendra dans le camp de Budumburam, situé à Accra, un camp libérien ayant accueilli les réfugiés ivoiriens, ensuite dans le camp de El Mina à Cape Coast, puis à Ampain, situé entre Elubo et Takoradi et enfin à Elubo (camp de transit) et Fintinta à Berekum dans la ville de Kumassy.

Après l’étape du Ghana, la délégation est attendue à Lomé dans le camp de Avezepo, puis à Cotonou au Bénin où plusieurs milliers d’ivoiriens ont également trouvé refuge.

Une visite chez l’ex président Rowlings est également sur l’agenda de la délégation du Cri-panafricain.
Avant son retour pour Paris, Abel Naki se prêtera aux questions de la presse nationale et internationale basée au Ghana.

Philippe K, depuis le Ghana

Samedi 27 Août 2011
Vu (s) 867 fois



1.Posté par Semba Diop le 27/08/2011 12:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
une délégation composée d'un seul individu et du journaliste qui torpille son mouvement. hum hum hum bizarre tout ça.
c'est opération prodada farot wah!

2.Posté par labilam le 27/08/2011 20:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
awli laisse mogo la trankil,tu sais pas ke sais un touriste?son leader l'a bien sigifier ke la route ne finit jamais.S'il veut,kil fasse le tour du monde com magelan.c'est son affaire.mais sans exeder la liberte d'autrui

3.Posté par Humm le 27/08/2011 20:46 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Tu serres tes interets personnel et non la résistance.et ce sur le dos de tes frères.tu as oublie la lutte originelle.

4.Posté par Marie le 28/08/2011 02:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
mauvaises langues, quels sont vos actions pour ces gens. Il est si facile de médir; hors nous avons pas besoin de cela; il ya déjà assez de problèmes sur nos chemins. Agissez, ou arrêtez de nuire

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !