Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

7 soldats ivoiriens proche de Ouattara devant le tribunal militaire pour meurtre de civils

le Mercredi 17 Avril 2013 à 11:02 | Lu 897 fois



7 soldats ivoiriens proche de Ouattara devant le tribunal militaire pour meurtre de civils
Sept soldats des Forces républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI, armée proche du président Ouattara) ont, pour une seconde fois, comparu mardi à Abidjan devant le tribunal militaire pour la mort de cinq personnes lors d’une manifestation le 18 décembre 2011 à Vavoua (centre-ouest), a-t-on constaté.

Tribunal militaire d’Abidjan

Ces éléments des FRCI (deux burkinabés et cinq ivoiriens), sous les ordres du commandant Issiaka Ouattara (wattao), sont poursuivis pour ‟meurtre, tentative de meurtre, coups et blessures volontaire” sur les habitants de Vavoua, l’un des ex-bastions de cette armée mise en place par le président Ouattara après la crise postélectorale.

Dans la nuit du 17 décembre 2011, selon des habitants de cette ville, une patrouille de six éléments FRCI s’était rendue dans un kiosque à café aux environs minuit et a ‟intimé l’ordre à un jeune de les suivre”. Face à la lenteur d’exécution de ce client, ‟les militaires se sont mis à le battre à sang” avant de quitter les lieux.

La victime ayant succombée à ses blessures dans une clinique, les habitants ‟en colère” ont manifestés le 18 décembre devant le base militaire de Vavoua pour demander à tous les soldats FRCI de ‟quitter la ville parce que trop c’est trop”, une manière de dire qu’ils en ont ‟marre de leurs exactions”, selon les procès verbaux (PV) établies par la gendarmerie après audition.

Cette manifestation, selon les PV, s’est soldée par un ‟échange de tirs et négociations pendant une vingtaine de minutes” occasionnant quatre morts du rang des civils, un blessé aux fesses par balle et plusieurs autres par cailloux du coté des militaires.

Pour le commissaire du gouvernement, Losseni Cissé, ‟il ressort après enquêtes que ces soldats ne vivaient que du racket, semaient un climat de terreur. Ils étaient rejetés par leur entourage et sont considérés comme des éléments dangereux.”

« Il n’y a pas de justice à deux vitesses (…) Il n’y a plus d’impunité », avait déclaré le 11 avril, le procureur militaire Ange Kessi, à l’ouverture de l’audience, ajoutant que « tous les faits constituant des délits, crimes et contraventions à la loi pénale seront poursuivis, leurs auteurs recherchés et jugés conformément à la loi.”

Le procès de ces sept soldats, détenus depuis environ 16 mois, se tiendra sur au moins un mois.

Ce procès s’est ouvert après la publication d’un rapport de l’organisation de défense des droits de l’homme Human rights watch le 11 avril dénonçant une justice à « sens unique » de la Cour pénale internationale (CPI) et du gouvernement ivoirien.

Elle reproche donc gouvernement ivoirien de ‟ne pas avoir honoré sa promesse de réclamer des comptes de manière impartiale pour les crimes internationaux graves, pointant les soutiens du chef de l’Etat ivoirien Alassane Ouattara”. Une armée mise en place par le président après la crise postélectorale de 2010-2011, et constituée en partie des ‟ex-rebelles” venus du nord qui l’a aidé à accéder au pouvoir après quatre mois de crise.

alerte-info.net
Par Youssoufi MARIKO

Mercredi 17 Avril 2013
Vu (s) 897 fois



1.Posté par habituée le 17/04/2013 11:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Amusez-vous bien avec ces amuses gueules que vous nous servez. On attend le plat principal ou plutôt les plats principaux.

2.Posté par Emmanuel le 17/04/2013 12:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Un aveu de taille dans cette information : "2 militaires burkinabé parmi les 7 criminels frci" ! N'est-ce pas la confirmation de ce qu'a toujours dit tout ivoirien digne, que la France a envahi la Côte d'Ivoire de brigands de la sous-région pour nous massacrer et pour piller ensuite nos richesses? Mais ce procès n'est en réalité que de la poudre aux yeux des investisseurs qui ne sont pas dupes : les crimes de masses prémédités, les ethnocides organisés par ce régime sont encore là, sans début d'enquête pour le moindre procès. Le grand décideur de l'empire des sectes et des confréries de l'éternelle soumission aux forces de l'impérialisme, le frère Venance Konan, juge et écrit chaque jour que ce sont là des broutilles sans importance et que réclamer justice, c'est rêver debout !

3.Posté par Herman N'da le 17/04/2013 22:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les Ivoiriens attendent les vrais criminels du camp de dramane. Arrêtez donc de distraire le monde entier. Bandes de sanguinaires.

4.Posté par RODNEY LEROI le 17/04/2013 23:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ils passeront les Etats-voyous. Ils n' ont plus leur place dans ce 21e siecle. Pourquoi toujours faire chez les autres ce qui est inacceptable chez vous les Français? Continuez a semer la haine dans le coeur de la jeunesse Africaine. C' est vous et les générations futures qui payerez les pots cassés.

5.Posté par tTCHEDJOUGOU OUATTARA le 18/04/2013 10:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Au serré, mon Gl Hermann. Salut à vous les combattants RODNEU LEDROI, HABITUEE.

Mon Général ayant déjà dit l'essentiel, je me contenterais de dire :

AU SUIVANT ! LES VRAIS CRIMINELS QU'ON ATTEND, ET EN TETE DESQUELS SE PLACE DRAMANE OUATTARA.

TANT QUE DRAMANE OUATTARA QUI EST LE "CO-AUTEUR INDIRECT" EST LIBRE,

TANT QUE SORO KIGBAFORI QUI REVENDIQUE LA REBELLION DE SEPTEMBRE 2002 EST LIBRE,

TANT QU'ON NOUS AURA PAS DEMONTRE QUE CETTE REBELLION ETAIT LEGALE ET N'A FAIT AUCUNE VICTIME ,

TANT QUE SORO SERA LIBRE ET PARCOURIRA JOYEUSEMENT LE MONDE POUR AMPLIFIER LA DOULEUR DE SES VICTIMES,

TOUTES CES MANOEUVRES DE DIVERSION NE PRODUIRONT AUCUN EFFET.

MEME CEUX QUE DRAMANE OUATTARA TENTE D'ABUSER RESTENT IMPERTURBABLES.

A PREUVE, DES QUE DRAMANE A COMMENCE A BASSINE NOS OREILLES AVED CETTE HISTOIRE, LE PARRAIN OBAMA PERSISTE ET SIGNE : " DRAMANE OUATTARA, FAIT JUGER LES VRAIS COUPABLES EN COMMANCANT PAR TOI...".


CETTE DERNIERE POSITION DE L'USA NE MET-ELLE PAS VRAIMENT FIN A CETTE HISTOIRE....UN VRAI PETARD MOUILLE...MOUILLE...MOUILLE....MOUILLE....MOUILLE.

YA DRA ! CA, LE FOU ALPHA BLONDY A DU PIMENT DANS LES YEUX POUR VOIR..

PUFFF, UN VRAI FOU !

6.Posté par l'intercesseur le 18/04/2013 10:53 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
les salos la.laissez-les.eux ils pensent que c'est fini.le jugement de Dieu c'est pour bientot.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements










Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !