Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

2e anniversaire – LIDER appelle « à la coalition pour la rupture d’avec les vieilles pratiques »

le Dimanche 14 Juillet 2013 à 20:07 | Lu 605 fois



2e anniversaire – LIDER appelle « à la coalition pour la rupture d’avec les vieilles pratiques »
Le mot du Président

MK Chères Ivoiriennes, chers Ivoiriens, bienvenue sur lede LIDER.

14 juillet 2011 – 14 juillet 2013: voilà deux ans que nous existons. Depuis deux ans, notre progression est certes lente, compte tenu de nos difficultés financières, mais la confiance que nous inspirons aux populations grandit chaque jour qui passe, comme en témoigne le nombre croissant de nos adhérents et sympathisants.

Vous connaissez notre vision globale pour résoudre les problèmes urgents de la Côte d’Ivoire. Nous sommes arrivés à faire admettre dans le vocabulaire commun du personnel politique et de la population, certains thèmes qui nous sont chers. Maintenant, de nombreuses personnes reconnaissent que la cause de nos difficultés actuelles se trouve dans la propriété collective de nos terres et leur accaparement par l’Etat, qui a exproprié depuis trop longtemps les populations rurales. Pour LIDER, la solution est claire: rendre la terre à ses propriétaires légitimes, les populations. Privatiser la terre permet de lutter efficacement contre lesde parcelles par l’administration, les conflits fonciers et la pauvreté.

Aujourd’hui, de nombreuses personnes comprennent que si les gouvernements se suivent et se ressemblent dans notre pays, c’est à cause du régime hyper présidentiel mis en place depuis notre indépendance. Ce régime produit des hommes forts à la tête de la Côte d’Ivoire, pendant que les populations et les institutions sont affaiblies jusqu’à perdre tout contrôle sur leur avenir. Nous leur avons proposé le basculement, par une révision constitutionnelle, au régime parlementaire, moins coûteux, moins dangereux, plus simple et plus efficace dans le contrôle démocratique de la classe politique et dans la construction de la prospérité des peuples.

De nombreux jeunes se demandent pourquoi, bien qu’ils aient fait des études, ils sont encore au chômage. Nous leur disons que cette situation déplorable existe et persiste parce que le système économique n’encourage pas l’entrepreneur, qui est brimé, mais fait plutôt la promotion du rentier, du fonctionnaire. Nous leur proposons la liberté d’entreprise et du contrat, la réforme de la justice pour faire renaître la confiance nécessaire à l’investissement et à entrepreneuriat privés créateurs d’emploi.

Nous avons des projets de réforme de la retraite, dont les principales caisses sont aujourd’hui déficitaires dans notre pays à cause du système de répartition adopté là où nous, à LIDER, nous proposons une retraite par capitalisation. Contre la corruption, nous proposons des mesures claires, avec une exemplarité démontrée par le sommet de l’Etat lui-même. Pour une meilleure couverture sanitaire, nous proposons une libéralisation des métiers de la santé et des systèmes de facturation des soins.

Pour nous ici à LIDER, les hommes sont tous dignes de respect et de liberté. Nous refusons de les classer dans des catégories raciales, ethniques, tribales, religieuses, pour ensuite choisir celles qu’on aime et rejeter celles que l’on n’aime pas. Pour nous, le caractère d’un homme est plus important que son ethnie, sa tribu ou sa religion et c’est sur cette vision qu’est basée notre stratégie de la nation à construire.

A LIDER, nous dépassons les sophismes populistes pour nous consacrer à la résolution des problèmes qui assaillent les populations de toutes parts. Nous sommes un parti politique ivoirien, mais nous croyons fermement à la vocation panafricaine de nos idées, car nous sommes convaincus que les pays africains souffrent des mêmes maux dont l’aboutissement est la pauvreté. Nous sommes également certains qu’aucun pays africain n’est viable individuellement, aussi bien politiquement qu’économiquement. Notre panafricanisme s’exprime par nos exigences de liberté de circulation des biens, des hommes et des capitaux. Nous pensons que les frontières héritées de la période coloniales sont des barrières qui assurent la progression des instabilités, de la pauvreté, de la misère et des conflits.

Nous restons optimistes et confiants que le meilleur est à venir. Pour aller encore plus loin et pour préparer la victoire en 2015, il faut un recensement général de la population et une révision dès maintenant de la liste électorale. Une reconstruction de la commission électorale indépendante est également impérative. Par ailleurs, un statut de l’opposition et un accès libre et équitable des partis politiques aux médias d’Etat sont d’une grande urgence. Ce n’est qu’à ces conditions que le prochain scrutin présidentiel sera transparent, apaisé et permettra le respect de la volonté populaire exprimée dans les urnes, sans tricherie, sans fraude, sans hold-up électoral et sans violences, toutes choses qui ont malheureusement caractérisé toutes les élections qui se sont tenues en Côte d’Ivoire depuis 2010 : les présidentielles, les législatives, les régionales et les municipales.

Vous trouverez sur cerelooké des éléments d’appréciation de notre philosophie de rupture avec les démons des différentes politiques collectivistes dans notre pays qui ont toutes eu en commun, jusqu’ici, leurs demandes sans cesse croissantes de vies humaines à leur sacrifier.

En tant que président de ce parti, je n’en suis ni le moteur, ni le carburant, juste le chauffeur du moment. Soyez, avec moi et tous les militants qui travaillent d’arrache-pied sur le terrain pour implanter LIDER, les ambassadeurs qui véhiculeront notre vision d’une Côte d’Ivoire fraternelle, qui refuse les démons du tribalisme, de la kleptocratie, de la médiocrité et de la violence. Venez nous rejoindre. Nous avons besoin de vous dans la coalition pour la rupture d’avec toutes les vieilles pratiques qui étouffent notre société, notre pays, sa jeunesse et son paysannat.

Que la Liberté soit avec vous. Ensemble, nous réussirons.

Mamadou Koulibaly
Président de Liberté et Démocratie pour la République

Dimanche 14 Juillet 2013
Vu (s) 605 fois



1.Posté par Sily Camara le 15/07/2013 16:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Deuxième anniversaire de quoi ? un parti de salon ! Se coaliser avec qui ? le parti communiste de Gueu Droh, le parti républicain de GbaÏ Tagro, le parti des Hommes Déchus de....Koulibaly, tais-toi. L'avenir est au passé.

2.Posté par FRANCAIS REVOLTE le 15/07/2013 18:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
QUELLES VIEILLES PRATIQUES? POURQUOI ALORS AS TU SOUTENUS LE CHAMPION DE
CES VIEILLES PRATIQUES EN LA PERSONNE DE ALASSANE DRAMANE OUATARA?
SACHE QUE TU ES DESORMAIS JETE DANS LA POUBEBELLE PAR LES
IVOIRIENS

3.Posté par WALACE le 16/07/2013 00:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
COULIBALY
Quand les jeunes Bété de GAGNOA enrôlés dans la milice tribale de GBAGBO tuaient tous ceux qui n'étaient pas Bété dans abidjan là , tu n'as rien dit , tu étais ou là? alors de grâce c'est pas aujourd'hui que nous allons te suivre , tu as cautionné la tuerie barbare des jeunes bétés miliciens à la solde de BLE GOUDE ET DE GBAGBO , sans même levé un doigt et tu crois que nous autres buvons par nos narines pour te suivre?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements










Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !