Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

19 septembre 2002 – 19 septembre 20012, 10 ans après….

le Mercredi 19 Septembre 2012 à 04:52 | Lu 1001 fois

Dix (10) ans, jour pour jour, aujourd’hui que la Côte d’Ivoire a sombré dans l’abîme avec le coup d’Etat manqué du 19 septembre 2002 transformé en rébellion armée.



19 septembre 2002 – 19 septembre 20012, 10 ans après….
Pendant presqu’une pleine décennie, le pays a vécu au rythme de cette rébellion et des protagonistes d’une crise sur fond de contentieux électoral soldé par des milliers de morts, encore plus récemment le 11 septembre avant le retour au calme. Un calme apparemment encore précaire, eu égard à l’ambiance de tension qui continue de prévaloir sur l’échiquier politique national.

Dix ans après la plus grave crise qu’ait connue la Côte d’Ivoire dans son histoire, qu’est-ce qui a changé ? Qu’a apporté cet antagonisme politico-militaire au pays de feu Félix Houphouët-Boigny naguère réputé havre de paix ? Ce sont des questions que l’on est en droit de se poser aujourd’hui pour appréhender à sa juste valeur l’impact de ces longs moments de crise sur la Côte d’Ivoire et ses habitants. En remontant les origines de cette crise, des questions bien spécifiques avaient servi à la justifier devant l’opinion nationale et internationale.

Le concept d’Ivoirité, qui avait occasionné un coup d’Etat en décembre 1999 et l’exacerbation des clivages ethniques ont nourri un vivier identitaire qui aura été brandi comme principal alibi par ceux qui ont pris les armes pour accréditer leur mouvement armé. Tuo Fozié, Koné Zakaria, Koné Messemba, Chérif Ousmane et autres ont crié avoir pris les armes pour lutter contre ‘’l’arbitraire’’, ‘’l’exclusion’’ dont sont victimes les populations du nord. Ce, à travers divers délits, notamment de faciès, de patronyme, … subits par ces ressortissants de la partie septentrionale de la Côte d’Ivoire dans les barrages routiers pullulant sur le territoire pour des contrôles de police portant vérification des cartes de séjour ou d’identité.

A cela s’ajoute la bombe du foncier dont des ressortissants de la sous-région, plus exactement les Burkinabé (les plus nombreux dans les forêts de l’ouest), se sentaient victimes. Tous ces problèmes ont conduit droit à un cocktail social explosif avec des clivages entre des communautés se regardant en chien de faïence pour finir par s’opposer par les armes.

Au terme des 10 ans de crise qui ont reposé sur ces réalités, y a-t-il quelque chose de changer en Côte d’Ivoire ? Fondamentalement oui ! Le pays est dans le creux de la vague, défiguré par ces moments de tensions qui ont quasiment achevé de diviser ses populations. Lesquelles s’identifient maintenant en terme de tribu, de région, voire d’ethnie au détriment de la nation en construction. La question identitaire est devenue plus que jamais une mode, un fait banal. C’est à peine qu’au quotidien un fait où une action n’est analysé sous le prisme de l’ethnie ou de l’origine.

Le nord et le sud se distinguent. Bien sûr à travers leurs ressortissants qui semblent nourrir désormais une certaine méfiance, voire une défiance les uns envers les autres. La crise avec la rébellion s’étant terminée par une crise post-électorale sanglante, certains Ivoiriens vivent encore les affres de ces moments difficiles, tenaillés par la rancœur. La cohésion sociale peine toujours à se faire.

La réconciliation reste grippée et figée entre les mains des acteurs à qui ce chantier déterminant a été confié. Côté sécurité, les choses piétinent là-aussi avec des milliers d’ex-combattants déversés dans la nature. Après les moments de guerre, beaucoup de jeunes ivoiriens se sont familiarisés aujourd’hui au maniement des armes.



Dans ce froufrou, on ne peut fermer les yeux sur certaines avancées tout de même. Entre autres, la suppression de la carte de séjour, la prise de conscience de ce que la guerre peut avoir comme …………………



Félix D.BONY
L'Inter

Mercredi 19 Septembre 2012
Vu (s) 1001 fois



1.Posté par tonton le 19/09/2012 08:59 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bjr mon frere felix D. Bony. C'est dommage de constater que vous surfez sur les faits (indispensable), vous vous attardez sur les arguments presentes par les rebelles (bien dit) pour justifier leur mouvement, mais vous faites une mvaise conclusion

2.Posté par tonton le 19/09/2012 08:59 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bjr mon frere felix D. Bony. C''est dommage de constater que vous surfez sur les faits (indispensable), vous vous attardez sur les arguments presentes par les rebelles (bien dit) pour justifier leur mouvement, mais vous faites une mvaise conclusion

3.Posté par tonton le 19/09/2012 09:02 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Vous faites preuve de mauvaise foi dans votre conclusion. Vous parlez des avances avec la suppression des cartes de sejour, qui en est l'initiateur de cette suppression? Vous vous taisez sur ce sujet pour favoriser le flou. Mauvaise fois.

4.Posté par tonton le 19/09/2012 09:04 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Vous me decevez vous les journalistes pro-Ouattara parce que vous avez l'art de falsifier les faits. Vous etes tous des menteurs. Deception!

5.Posté par TCHEDJOUGOU OUATTARA le 19/09/2012 12:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Frère Tonton, tu ne comprends pas quoi ? A la vérité, avant cette crise, mes journaux préférés étaient "Soir info" et " Inter" à part les écrit militants d'un certain DEPEYLA. Mais cette crise a permis de sortir ces canards du panier de journaux indépendants qu'ils révendiquaient pompeusement. D'ailleurs, les vrais journalistes indépendants de ces 2 canards ont claqué leurs portes à l'aune de cette crise. Je pourrais citer " TRA Bi et l'ancier Président de l'UNJCI. Ce qui est sûr que M. BONY ait peur pour sa vie, et ne daigne pas citer la gouvernance du P.R. Gbagbo comme étant l'auteur de la carte de séjour instaurée par Dramane Ouattara dès son irruption sur la scène politique ivoirienne, on peut le comprendre. Mais c'est sa manière tendantieuses de vouloir masquer l'histoire récente sinon en cours du pays qui apparaît choquante. Le père OUATTARA Dramane n'avait pays payé la moindre carte de séjour lorsqu'il s'était établi à Dimbokro. Son fils qu'il nous a legué, l'a instaurée pour ensuite accuser les autres d'ivoiritaires. Si un journaliste n'est pas à mesure de faire une telle analyse parce qu'il a peur de petits bonours des FRCI, il est plus qu'indépendant. Tout journaliste digne de ce nom qui tiendrait à parler de la carte de séjour, doit tout d'abord se résoudre à parler de l'auteur de l'instauration de cet instrument de catégorisation des, habitants de la C.I avant de parler de l'acte visionnaire et de l' auteur de celui qui y a mis fin. Que certains hommes refusent ou aient peur de faire cas des actes majeurs salvateurs posés par un Homme, c'est leur problème. L'Eternel, lui, mentionne, chaque seconde, chaque minute, chaque heure, chaque jour, chaque semaine, chaque mois, chaque année, les plus petits actes posés par chaque homme, même si certains croient qu'une telle entreprise est impossible en raison du nombre pléthorique de l'espèce humaine. Non M. BONY, par peur ou mauvaise foi, ne prends pas le péché de ton ami. Tu sais que la moyenne de vie en C.I, c'est 45 ans. Tu ne vivras pas exceptionnellement au-delà de 100 ans par extraordinaire. Pourquoi vouloir masquer la méchanceté d'un individu. M. BONY, paie pour tes péchés. N'expose pas ta vie, surtout spirituelle pour un criminel comme OUATTARA. Que vous vouliez ou non, Ouattara Dramane passera très très bientôt. Son père n'est-il pas parti de la C.I ? N'est-il pas enterré à Sindou ( B.F) ? Ouattara l'a-t-il nié un seul jour ? Mais s'il était ivoirien, pourquoi serait-il alors enterré dans un pays autre que le sien ? Personne n'évoquera la réligion. Nous les gens du Nord, rapatrions systématiquement nos corps, même depuis l'occident. Ai-je menti ? Que celui qui veut me prendre à défaut, reponde à cette réaction. Pour conclure, satan est menteur, mensonge. Son loyal serviteur ne peut qu'être menteur, c'est-à-dire renier sa patrie, sa mère, son père, même le nom avec lequel il a fait campagne. Franchement, très très bientôt, satant te le revaudra en t'accueillant chaleureusement dans son " royaume" cher " frère" ancien ADO...

6.Posté par poh le 19/09/2012 15:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est comme ça ces journalistes alimentaires doivent écrire pour survivre. Regarde un peu dans les kiosques, personne ne s'intéresse à eux, ils sont peureux, menteurs et vilains en plus.
Qui a instauré la carte de séjour en CI et qui a mis fin à son règne ? Ne pas le dire ce n'est pas du journalisme BONY. Que Dieu ait pitié de ton âme en souffrance. Moi je ne veux même pas mentionner le nom du sanguinaire. Salut à toi TCHEDJOUGOU. Coucou à vous les COMBATTANTS DE LA LIBERTE
QUE DIEU BENISSE LA COTE D'IVOIRE ET SES DIGNES FILS

7.Posté par Yelly le 19/09/2012 16:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour un article de journaliste, franchement c'est d'une platitude, c'est déçevant!

8.Posté par Toony23 le 19/09/2012 18:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Un bref résumé de dix(10) ans de crise en quelques phrases? Cela me paraît impossible mais pour Félix Bony c'est un exploit quand il déforme les faits et les occulte pour satisfaire ce régime pourri ou cherche-t-il une place à Frat-Mat. Pitoyable ce torchon de ramassis de mots entremêlés...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements










Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !