Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

12è congrès du Pdci-Rda : Les ‘’Bédiéistes de 2000’’ chargent

le Mercredi 24 Juillet 2013 à 11:23 | Lu 745 fois

Depuis le jeudi 23 mai 2013, le président Henri Konan Bédié, président du Pdci-Rda, estimant que le moment était indiqué pour la tenue du 12è congrès du parti, a réitéré ce qu’il a toujours dit, à savoir qu’ «un parti politique mène deux types d’activités, l’une à caractère administratif et l’autre à caractère politique.



12è congrès du Pdci-Rda : Les ‘’Bédiéistes de 2000’’ chargent
Ces deux activités sont étroitement liées par un tronc commun auquel nous devons au Pdci sans relâche donner la place qui lui revient, à savoir la réflexion ou l’étude préalable des actions menées sur le terrain », en nous invitant à une réflexion soutenue et responsable sur l’avenir de notre parti et de la Côte d’Ivoire à travers le thème de notre congrès dont l’essentiel se résume en «3R», Renouveau-Rajeunissement-Renaissance. Assurément, ce thème proposé par le Président du Pdci-Rda invite les plus jeunes à plus de responsabilités et d’initiatives.

A tous les partisans du moindre effort qui n’ont d’autres arguments que de penser que c’est au président Bédié et à ses compagnons qu’il revient encore de «chercher des solutions qui permettent à notre parti de faire face aux défis actuels » et futurs, les ‘’Bédiéistes de 2000’’ voudraient tout simplement répondre qu’ils feraient mieux de se taire et de vivre de leurs différentes rentes de position.

La problématique au moment où nous abordons les travaux préparatoires de notre congrès, n’est nullement de savoir ce que le président Bédié peut faire encore pour de «grands garçons et de grandes filles ou femmes » comme nous qui avons la cinquantaine révolue. Si malgré cet âge nous continuons de présenter le président Bédié comme celui qui doit nous proposer des solutions à nos problèmes d’aujourd’hui et de demain, alors, il faudra désespérer de notre génération.

A ce niveau, qu’il soit permis aux ‘’Bédiéistes de 2000’’ de rappeler à tous «les sentimentalistes » qui pensent que la démocratie est passion et émotion que le président Bédié lui-même a déjà tranché le débat. Dans son interview accordée à l’hebdomadaire ‘’Jeune Afrique’’ reprise d’ailleurs dans la plupart des quotidiens ivoiriens, il a dit et nous citons : « Je cherche encore mon successeur ».

Quand on a entendu cette phrase, et qu’on est vraiment disciple du président Félix Houphouët-Boigny, on doit normalement comprendre que ce bout de phrase prononcé au soir de la carrière politique du président Bédié, démontre que c’est bel et bien à nous militants du Pdci-Rda qu’il revient désormais de nous «battre et nous débattre », comme de bons orphelins, pour inventer le destin de notre parti, c’est-à-dire notre propre destin. L’organisation de la succession d’un leader ne fait-elle pas partie de son travail de tous les jours?

Tous ceux qui sont au fait de ces questions-là, savent qu’un plan de succession est un tableau de bord que le leader met à jour au quotidien. Dans ces conditions, quand allons-nous répondre à la question de savoir pourquoi après vingt années de gestion du Pdci-Rda, notre président est encore à la recherche d’un successeur ? Il serait peut-être bon de rappeler à toutes fins utiles que le président Félix Houphouët-Boigny a fait de la question de sa succession un souci quotidien et permanent de sorte qu’à tout moment l’opinion nationale et internationale savaient qui pouvait lui succéder.

En laissant chacun à ses plumes, les ‘’Bédiéistes de 2000’’ tiennent une fois encore à rappeler que la problématique aujourd’hui, comme au cours des décennies qui ont marqué notre histoire récente, n’est nullement, et citant en cela le ministre d’Etat Camille Aliali, lors de son intervention d’ouverture au 9è congrès du Pdci-Rda, «de changer nos options politiques fondamentales, mais comment améliorer et perfectionner notre pratique militante politique pour qu’elle soit toujours conforme aux vertus qui ont fait de notre parti, un mouvement d’avant-garde, capable d’épouser son temps ».

Tous ceux qui connaissent un tant soit peu le président Bédié savent qu’il a toujours refusé «la politique du pire et de la fatalité ». C’est bien la raison pour laquelle, il n’hésite pas à nous dire : «vous devez faire preuve de responsabilité dans les engagements que vous prenez». Le président Bédié nous invite par conséquent, à cette veille du 12è congrès, à «écarter de notre projet [pour le Pdci-Rda, si tel est le cas], les vengeances et les règlements de compte ».

Sans s’ériger forcément en donneurs de leçons, les ‘’Bédiéistes de 2000’’ demandent à tous les membres des instances du Pdci-Rda qui ont déjà pris et/ou qui veulent bien prendre part librement et sans contrainte, au débat public sur l’avenir du parti de ne jamais oublier qu’ils sont, en dépit de leurs convictions et de leur détermination, tout de même «des responsables de la haute direction du Pdci-Rda».

Les ‘’Bédiéistes de 2000’’ rappellent à ceux et celles qui ne le sauraient peut-être pas, que le nouveau combat que le Pdci-Rda s’apprête à mener, à travers la quintessence du thème de son congrès «Renouveau, Rajeunissement et Renaissance », n’est pas et ne saurait en aucun cas avoir pour combattant, le président Bédié. Ce combat est fondamentalement celui d’une autre génération, celle qui vient après le président Bédié. C’est pourquoi d’ailleurs, il ne nous demande rien.

Il dit clairement qu’il ne combattra à nouveau et ce, malgré lui, que si nous l’y contraignons, par pure paresse ou plus grave encore par insouciance ou par pure irresponsabilité. C’est comme ça que nous devons comprendre sa boutade devenue célèbre «c’est le congrès qui décidera ». De grâce, permettons au président Bédié de vivre une retraite méritée après avoir consacré 50 ans au moins de sa vie à nous servir.

Faisons preuve de responsabilité, de reconnaissance et de gratitude, pendant qu’il a la possibilité de nous encadrer pour lui démonter que « ce nouveau combat » pour la Renaissance du Pdci-Rda est le nôtre et que nous sommes prêts, comme il le recommande lui-même, à l’«embrasser avec une énergie pareille à celle des pionniers de notre parti dans leur lutte pour accéder à la liberté et à la dignité ».

Près des ‘’Bédiéistes de 2000’’ la volonté, l’engagement et la détermination d’élever le Président Henri Konan Bédié au rang des icônes enviées de par le monde afin d’en faire le «Nelson Mandela des Ivoiriens ». D’où notre refrain, les ‘’Bédiéistes de 2000’’ et le désormais refrain des militants du Pdci-Rda: «Bédié comme Mandela ! Bédié comme Mandela ! », et encore et toujours «Bédié Comme Mandela !»

Fait à Abidjan, le 23 juillet 2013

Vive le Pdci-Rda

Longue Vie au président Henri Konan Bédié

Que Dieu bénisse la Côte d’Ivoire.

Les ‘’Bédiéistes de 2000’’

Mercredi 24 Juillet 2013
Vu (s) 745 fois



1.Posté par habituée le 24/07/2013 11:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Donc les rentes de position sont là pour faire taire les gens lorsque cela ne vous arrange pas. Est-ce que cette manière de distribuer les subsides du parti (à ceux qui ont déjà) et font partis du club intérieur est prévu dans les statuts ?

2.Posté par habituée le 24/07/2013 12:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Vous dites la même chose que KKB sauf que vous êtes lèche c.
Arrêtez de prendre les gens pour des imbéciles ! KKB a bien fait de couper l'herbe sous le pieds de Bédié.

Sur quelle base Bédié choisirait-t-il son successeur ? Lui qui a ouvert son pays à des étrangers qui le piétinent (pour conserver sa fortune) devrait se baser sur les textes et ouvrir le parti à tous (y compris aux non-Baoulés)
En attendant lui qui est le corbeau qui aime les éloges mériterait de quitter la scène politique.

3.Posté par charlie bronx le 24/07/2013 12:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je suis abasourdi. Pourquoi tout simplement ne pas respecter les textes ???!!!

Comment peut on même prendre sa plume pour appeler au non-respect de dispositions statutaires ? D'où peut venir pareille inspiration ?

Je l'ai toujours dit : les suiveurs sont un des plus grands fléau qui minent ce pays.

4.Posté par Yuotam le 24/07/2013 18:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Depuis que la Côte d'Ivoire est devenu pays des MOSSIS, par la volonté de la franSSe elle même criminelle vivant de charogne, il ne se passe plus de jour sans que les familles ne pleurent un de leurs.

Merci Bédié encore un Baoulé est abattu comme un Chien tu ne trouve pas que le peuple Baoulé commence a payer un lourd tribu à ton ivrognerie ce jeune N’GUESSAN ne demandait qu'à vivre en moins de 10 jours au moins près d'une soixantaine de baoulés on été liquider par ta faute après le calvaire où cauchemar de la mine d'or de bouaflé.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements










Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !